French Collection #203[FRENCH] Cette semaine, nous continuons notre plongé dans le lointain passé des comics en France comme aux États-Unis avec un personnage ressortant d’un autre genre que celui des super-héros mais qui rejaillira des années plus tard dans une série emblématique du genre. Presque deux ans après la création de Superman [Kal-L], le genre super-héros devenait prédominant dans les comics. Mais les éditeurs continuaient de publier et créer des séries d’aventures classiques et ceci même dans le fief de The Man of Tomorrow.

French Collection #203En effet, The Black Pirate [Jon Valor] apparaît dans Action Comics #23 (1938 Series) sous la plume de Shedlon Moldoff qui indiquera dans une interview qu’il s’agissait de sa création favorite. Malgré son nom, Jon Valor est un corsaire (privateer en anglais) vivant au XVIe siècle possédant une lettre de marque et de course de la reine Elisabeth d’Angleterre. Contrairement à ce que sous-entend son nom, Jon Valor est un gentleman et possède un sens de l’honneur extrêmement développé.

La série sera publiée dans Action Comics (1938 Series) pendant plus d’un an (jusqu’au #42) mais dans un format étriqué de 4 pages. Elle est ensuite transférée dans Sensation Comics (1942 Series) en série de complément pour ce titre qui mettait en valeur Wonder Woman [Diana Prince] (cf. French Collection n° 26). Avec ce changement, la série change radicalement.

Tout d’abord, la pagination passe à 8 pages permettant des intrigues plus développés. Deuxièmement, Jon Valor assume pleinement son identité de The Black Pirate qui était avant tout un surnom. Jon Valor a visiblement abandonné sa carrière de corsaire lors de la fin de la guerre avec l’Espagne et a épousé Donna Bonita, une jeune noble espagnole protégée du roi.

Mais il est capturé par Don Carlo et forcé à rentrer à son service pour poursuivre les pirates des mers dont le célèbre Black Pirate. Jon Valor est donc dans la situation de se poursuivre lui-même.

Très rapidement, pour accentuer cette dualité, Jon Valor abandonne ses habits noirs pour revêtir un costume coloré et devenir un super-héros comme les autres si ce n’est que ses aventures se passent au XVIe siècle.Le personnage de Jon Valor glisse alors vers une copie de Zorro puisqu’il perd son passé de corsaire intrépide pour devenir un aristocrate peureux.

French Collection #203A l’inverse, il combat toujours sous son identité de The Black Pirate tous les écumeurs des mers. Lorsque la situation devient intenable en Espagne du fait de son incapacité à se capturé soi-même, Jon Valor s’enfuit avec sa famille en Angleterre. Il continue ensuite toujours sous son identité de The Black Pirate de combattre les pirates des mers avec non seulement son épouse Donnie [Donna Bonita] mais également son fils Justin Valor qui est devenu un jeune adulte. Malheureusement, Justin semble trouver la mort lors d’un combat naval. Brisé de chagrin, Jon Valor abandonne son identité de The Black Pirate après l’avoir révélé au roi d’Angleterre.

Mais cinq années plus tard, le roi Charles d’Angleterre en personne lui demande de reprendre du service pour combattre un mystérieux équipage qui harcèle les vaisseaux anglais. Jon Valor découvre peu après avoir repris son identité de The Black Pirate que le commandant du mystérieux navire est en réalité son fils Justin Valor qui n’a pas été tué lors de sa dernière apparition. Devenu un puritain, il attaque les navires anglais pour réunir les ressources pour émigrer aux Etats-Unis. Rasséréné de cette découverte The Black Pirate [Jon Valor] laisse son fils partir tandis qu’il retourne à sa vie civile.

Le personnage sera publié jusqu’à Sensation Comics #51 (1942 Series) tout en faisant quelques apparitions dans Comics Cavalcade (1942 Series), le comics d’anthologie qui met en vedette Wonder Woman [Diana Prince]. Il remplace ensuite The Atom [Al Pratt] dans All-American Comics (1939 Series) (avec une éclipse d’une dizaine de numéro) jusqu’au #102 et la conversion du titre en anthologie de western.

Le personnage réapparait dans un des cross-over annuels entre la Justice League of America & la Justice Society of America dans Justice League of America #159 & #160 (1960 Series). The Lord of Time sous le nom d’Epoch rassemble des personnages légendaires au travers du continuum temporel pour vaincre les deux équipes modernes. Il s’agit de The Black Pirate [Jon Valor], Enemy Ace (cf. French Collection #158), Jonah Hex (à dans un prochain French Collection), Miss Liberty (cf. French Collection #48) & Viking Prince (cf. French Collection #80).

French Collection #203Au-delà de cette apparition « hors continuation », le personnage ne ressurgira que trois fois. Une première fois dans DC Comics Presents #42 (1978 Series) dans un épisode intitulé Whatever Happened to the Black Pirate and Son? puis bien entendu dans la mini-série Crisis on Infinite Earths et ses séquelles.

Mais le véritable retour de The Black Pirate [Jon Valor] se fera dans Starman (1994 Series) sous forme de fantôme. L’apparition fantomatique de The Black Pirate [Jon Valor] va aider Jack Knight (le fils cadet du premier Starman et qui a repris le titre). Il lui explique qu’après sa séparation avec son fils Justin Valor il est appelé par ce dernier à la rescousse dans le port des âmes qui deviendra Opal City, la ville dont Starman [Jack Knight] est le défenseur.

Malheureusement, il n’arrive que pour voir Justin mort. Les puritains d’Opal City décident alors de le pendre sans l’entendre. Utilisant les connaissances que lui ont transmises certaines sorcières de Madagascar, The Black Pirate [Jon Valor] maudit les habitants de ce qui deviendra Opal City. Aucun habitant ne trouvera le repos à sa mort tant que le nom de Jon Valor n’aura pas été innocenté du meurtre de son fils Justin et tout seront condamné à errer comme des fantômes. C’est en fait le détective Hamilton Drew (qui est prisonnier depuis le XIXe siècle dans le poster magique d’Opal City qui emprisonne certains habitants) aidé de Sue & Ralph « Elongatedman » Dibny (cf. French Collection #99) qui prouvera son innocence et le libérera de son fardeau avec tous les autres défunts d’Opal City.

La mini-série Batman: The return of Bruce Wayne nous apprendra que Jack Valor, le petit-fils The Black Pirate [Jon Valor] endossera également le costume de The Black Pirate pour combattra le célèbre pirate Blackbeard (barbe noire) et aidera Bruce Wayne à revenir au XXIe siècle après son exil dans le temps par Darkseid à la conclusion de la mini-série Final Crisis.

En France, The Black Pirate [Jon Valor] a été publié seulement deux fois en France. La première en 1940 sous la traduction de « Le Pirate Noir » qui reprend l’épisode d’Action Comics #34 (1938 Series). La deuxième dans l’Omnibus Starman vol. 3 chez Panini qui raconte sa mort. L’importance et la longévité du personnage méritait bien une chronique.

[Jean-Michel Ferragatti]