French Collection #193[FRENCH] Cette semaine, nous allons continuer sur unes de nos tendances et continuer à explorer l’univers de The Doom Patrol ainsi que les similitudes existantes avec une autre série de paria dotés de superpouvoirs d’un autre éditeur (mais pas que).

French Collection #193Nous avons déjà évoqué les similitudes qui existent entre The Doom Patrol et la première mouture de The X-Men (cf. French Collection #133 & #151). Les dates de parution de The Doom Patrol & The X-Men ainsi que de The Brotherhood of Evil & The Brotherhood of Evil Mutants ne permettent pas de démontrer une quelconque copie.

Par contre, deux caractéristiques que nous retrouverons dans chacune des séries peuvent être datées à l’avantage de The Doom Patrol. Dès The Doom Patrol #87 (1964 Series) de mai 1964, Arnold Drake inaugure une série secondaire mettant en scène un membre de l’équipe dans une aventure solitaire. Robotman Fights Alone sera suivi de plusieurs épisodes comme The Private War of Elasti-Girl et surtout The Chief « stands » Alone que nous allons développer plus loin.

Cette série d’aventures mettant en vedette un des membres de l’équipe, voir même ses origines, sera repris bien plus tard par Roy Thomas afin de raconter les origines de chacun des membres de X-Men et son intégration à l’équipe. Ce dernier d’ailleurs ne cachera jamais sa source d’inspiration.

L’origine de The Chief ne bénéficiera pas d’une histoire secondaire mais tiendra la vedette de The Doom Patrol #88 (1964 Series). Nous y apprendrons que le premier des ennemis de The Doom Patrol, le General Immortus (nom que Stan Lee reprendra en partie à son compte pour en faire un ennemi des Avengers) est en fait à l’origine de l’infirmité de The Chief.

French Collection #193Comme nous apprendrons dans The X-Men #9 (1963 Series) de janvier 1965 que le plus vieil ennemi de The Professor X, Lucifer est également responsable de l’infirmité du mentor des X-Men. Dans cet épisode, The Professor X part affronter seul son ennemi après avoir mis au point une sorte de chaise roulante multifonction qui lui permet de se déplacer et contient sans doute quelques gadgets, même si nous n’en voyons qu’un seul en action. Le véhicule ne refera pas surface et est clairement une création ponctuelle pour les besoins de l’épisode, The Professor X étant un personnage qui agit normalement à distance grâce à ses pouvoirs télépathiques.

L’épisode The Chief « stands » Alone a lui été publié dans The Doom Patrol #94 (1964 Series) en mars 1965 et présente également une aventure ou The Chief va combattre seul, non pas son premier adversaire qui l’a rendu invalide puisque cela a déjà été fait, mais un adversaire qui se fait appeler The Claw (rien à voir avec l’adversaire du Daredvil du golden age).

French Collection #193Et pour aller affronter seul son adversaire, The Chief compte sur sa dernière invention : une forteresse roulante. Et oui, il s’agit bien d’une chaise roulante motorisée comprenant une mitraillette dans chaque accoudoir, un lance flamme des émetteurs d’ultra-son et une griffe d’acier. Pour remettre cet épisode dans le contexte, il est nécessaire de rappeler que le film Goldfinger mettant en scène l’Aston Martin DB5 de l’agent 007 est sorti fin 1964.

The Chief utilise donc quelques mois après The Professor X une chaise roulante gadget mais bien plus perfectionnée. D’ailleurs, contrairement au véhicule de Charles Xavier, la forteresse roulante de The Chief sera réutilisé.
Il faut dire que le leader de The Doom Patrol ne dispose pas de pouvoirs personnels contrairement au Professor X et qu’il s’agit donc d’un moyen scénaristique pour le lancer dans l’action et pas juste un élément ponctuel d’une seule aventure.

Encore une fois, s’agit-il d’une coïncidence comme les deux séries en cumulent ? D’un plagiat plus ou moins assumé ou bien de la reprise d’une idée commune observée dans un autre média ? Quoi qu’il en soit, les deux séries convergent une nouvelle fois sur bien des aspects. Par contre, la dernière similitude que nous pouvons observer dans l’épisode The Chief « stands » Alone n’a rien à voir avec une série Marvel mais avec une autre série DC Comics à des décennies dans le futur.

French Collection #193En effet, The Claw l’adversaire de The Chief est basé comme beaucoup de vilain sur une métaphore animalière. The Claw utilise des faucons dressés qui attaquent avec des armes qu’ils tiennent dans leurs serres qui sont de plus gainées d’acier. Pour le dire autrement, les rapaces de The Claw possède des talons d’acier (ou des ergots).

Le mot Talon doit rappeler aux lecteurs actuels de Batman [Bruce Wayne] quelques souvenirs puisque des personnages portant ce nom jouent un rôle majeur dans le story arc The Court of Owls. Mais me direz-vous il ne peut s’agir que d’une simple coïncidence.

Cependant, il est intéressant de comparer le costume de The Claw à celui des Talon pour y observer une très forte ressemblance. Je ne sais pas si Scott Snyder a relu l’excellent volume 2 de The Doom Patrol Archive Editions mais il est en tout cas certains que cette série attire vraiment les coïncidences les plus inattendues.

Pour toutes ces raisons, The Chief « stands » Alone est je pense un épisode à redécouvrir.
En France, il a été publié par l’éditeur Artima – Arédit dans Eclipso n° 6 sous le titre Les rapaces.

[Jean-Michel Ferragatti]