Comic Box Virgin #27- Polly et les Pirates T4[FRENCH] Les héroïnes de Ted Naifeh ont du caractère… Faut pas leur marcher sur les pieds où elles partent au quart de tour pour vous mettre au tapis. J’avais découvert les sortilèges de Courtney Crumrin. Je retombe sous le charme de Polly, la petite pirate. La jolie petite poupée blonde s’adresse plus aux enfants, mais elle est aussi susceptible de séduire les adultes pour des raisons obscures. Pirate jusqu’au bout des macarons, Polly tient tête à la gent masculine et n’hésite pas à grimper en haut des mâts pour se faire entendre…

Polly et les Pirates T4Un quatrième volume qui se place dans l’action, comparé aux précédents… Polly court tous les dangers et va à l’affrontement avec le capitaine Claudio. Le tome 3 l’avait laissé dans le doute et le mea culpa. Elle avait dû trahir Scrimshaw et l’héritage de sa mère pirate, Meg Malloy. Elle va se racheter dans le Secret du Tricorne et batailler sévère pour récupérer la carte au trésor caché dans le tricorne et sauver le vieux Scrimshaw sur le point de devenir de la chair à pâtée pour requins affamés. Petit bout de bonne femme qui ne paye pas de mine, Polly tient les pirates à la pointe de son épée et court l’aventure à l’âge où d’autres continuent de jouer à la marelle.

Un secret de polichinelle

Difficile de ne pas faire la comparaison avec la subtilité du scénario de Courtney Crumrin. Polly et les pirates laisse le lecteur adulte sur sa faim (les enfants sont moins difficiles. On leur fait bien gober de la purée mousseline ). Le principal écueil de la BD est qu’elle est trop courte pour laisser le temps aux amateurs de rentrer dedans (c’est comme tout). Le nombre de cases est réduit et les dessins pour personnes mal voyantes font sauter les pages à la vitesse de la lumière. Pas vraiment de dialogues à la hauteur pour ralentir la course des yeux sur le papier. Du coup le temps de lecture se llimite à 10 min montre en main. On reste donc avec l’appétit de savoir ce qui va se passer pour la petite Polly. Le début de l’histoire semblait prometteur et le tête-à-tête avec le professeur, qui se transforme en négociations pour récupérer le tricorne, mettait l’eau à bouche. La déshydratation d’intérêt arrive à la sortie de la taverne « The Queen Meg ». Les aventures de Polly la pirate raviront sans aucun doute les plus petits ou les moins exigeants (les deux ne sont pas incompatibles d’ailleurs). Quant aux autres, mieux vaut aller redécouvrir les facéties de Courtney…

[Ange Lise]

Polly et les pirates
Tome 4 – Le secret du Tricorne
Scénario et dessins: Ted Naifeh
Editions Les Humanoïdes Associés, 8.90 €