Les Super Sons sont de retour ! Ce nouveau numéro #1 est une suite directe aux aventures des fils de Superman et Batman, tout en entamant un nouveau chapitre pour les lecteurs néophytes. Toujours aussi drôles et insolents, les deux garnements profitent de l’absence de leurs paternels pour vivre des aventures risquées. Et ce n’est pas l’arrivée d’un certain groupe de vilain qui risque d’arranger les choses.

Adventures of the Super Sons #1 [DC Comics]
Scénario de Peter Tomasi
Dessins de Carlos Barberi
Parution aux USA le mercredi 1er août 2018

Quelques mois plus tôt s’arrêtait la série Super Sons qui mettaient en scènes les aventures de Robin (Damian Wayne) et Superboy (Jon Kent). Déjà écrite par Peter Tomasi, elle s’achevait sur un petit goût de « encore… ». C’est chose faite avec Adventures of the Super Sons qui prend la suite. Cette maxi-série en 12 épisodes se passe dans un passé proche. En effet, dans les séries liées à Superman (écrites par Brian Bendis), Jon est en exil avec son grand-père et sa mère. Tomasi a tout le loisir de l’utiliser, tant qu’il le rend intact pour rattacher les wagons au scénario de Bendis. Damian, de son côté, semble égal à lui-même, bien que les récents événements de Teen Titans #20 montrent qu’il a dérapé. Les aventures qu’il va vivre avec Jon vont-elles le conduire sur cette route plus sombre ? En tout cas, Tomasi choisit de continuer avec des histoires légères. Les garçons sont enfin en vacances (d’été) et comme leurs parents sont absents, ils vont s’amuser à jouer les héros. Alors que la Legion of Doom raconte ses origines dans Justice League #5 cette semaine, les dernières pages nous révèlent un autre groupe de super-vilains, créé parfaitement pour affronter les deux jeunes héros. Rien qu’à les voir, on a envie de connaître leurs différentes origines. 

« It’s gonna be the summer of super! »

Carlos Baberi remplace Jorge Jimenez au dessin. Son style colle parfaitement à l’esprit enfantin et « cartoony » de la série. Habitué à dessiner des séries de groupes (New Mutants, Justice League Unlimited), il s’en sort parfaitement avec la gestion de plusieurs personnages durant les scènes d’action. Son design du nouveau gang de vilains est assez amusant. Ce n’est pas sans rappeler les grandes heures du comic book Young Justice où, souvent, les héros et vilains se retrouvaient rajeunis. On ne peut que regretter que Adventures of the Super Sons commence si bien, car comme l’annonce la couverture, nous n’aurons le droit qu’à 12 épisodes. En espérant que le duo reviendra ensuite…

[Pierre Bisson]