usm117Dernière partie de la première saga réunissant Bendis et Immonen. Une fin que l’on nous promet grandiose et déterminante pour l’unviers d’Ultimate Spider-Man, et pour une fois, ce ne sont pas que des paroles en l’air… L’évènement le plus important étant dans le titre de l’arc « Death of a Goblin ». Oui mais lequel ?


Ultimate Spide-Man #117 [Marvel]
Scénario de Brian Michael Bendis
Dessin de Stuart Immonen
Sortie aux USA : le 26 décembre 2007

Dans le dernier numéro, nous avons été témoin du retour du « fils prodigue » : Harry Osborn. Le S.H.I.E.L.D. est donc vraiment prêt à tout pour capturer Norman Osborn, mais ce n’est pas nouveau ! Harry dénonce l’arnaque de son père : il n’a pas été cpaturé le S.H.I.E.L.D et déposséder de sa fortune comme il veut le faire croire. Harry avoue que son père est un monstre. Il n’en faut pas plus à Norman pour débarquer et le combat commence entre nos deux bouffons. Spider-Man débarque (après tout c’est lui le héros ! ) pour y mettre un peu d’ordre.

Tout ce qu’on peut dire, c’est que Bendis mène à bien sa saga. On peut sentir qu’il voulait mettre fin à son arc et que son histoire a été longuement mûrie. La seule peur étant qu’il annule tout ça dans une future saga. Pauvre Peter, comment fait-il pour supporter tant d’émotions en si peu de temps ? Malheureusement, nous pourrions parler longtemps des impacts émotionnels et des questions « freudiennes » de cette saga mais c’est impossbile sans révéler le noeud de l’histoire. Nous préférons laisser les lecteurs découvrir par eux-mêmes ce numéro. Un petit mot sur le dessin, car après tout, nous n’arrêtons pas de parler du scénario : Stuart Immonen reste fidèle en qualité. Le seul petit bémol peut venir du découpage des planches, un petit suprenant par fois. Malgré tout, il contribue au bon niveau de qualité de la série !

[Pierre Bisson]

usm117-reviews