[FRENCH] C’est le jour de La Table Ronde ! Chaque vendredi (enfin en principe, sorry pour cette longue éclipse), la discussion d’une partie de l’équipe après la lecture d’un comic-book paru le mercredi précédent aux USA. Autrement dit la retranscription d’une discussion façon « autour de la machine à café » sur ce que certains d’entre nous ont pensé d’un comic de la semaine. Aujourd’hui : Ultimate Comics Avengers #6. ATTENTION. SPOILERS WARNING : Ce débat concerne un comic-book qui a été publié aux US et, pour les besoins de la discussion, nous partons du principe que seuls ceux qui l’ont lu (ou ceux qui n’ont rien contre les spoilers) sont susceptibles de la consulter. Si vous n’avez pas encore lu l’épisode en question, pas de panique, attendez d’avoir pu le parcourir. Cette page vous attendra au même endroit… Si vous passez cet avertissement, c’est en toute connaissance de cause…

Xavier Fournier dit: Yeah! la première table ronde depuis… gulp… février !… consacrée à Ultimate Comics Avengers #6 ! Millar et Pacheco, un bon combo, non ?

Antoine Maurel dit : Soit une bonne cuvée pour ce « retour » de la Table Ronde.
Tout à fait !

Pierre Bisson dit : Enfin dans les bacs !

Antoine Maurel dit : Je m’étais un peu désintéressé de l’univers Ultimate depuis sa Loebisation (je précise que j’adore Loeb, à la base, c’est juste sur ce cas que je n’ai pas été convaincu)

Xavier Fournier dit : J’ai bien aimé ce numéro 6 qui m’a semblé être une sorte de retour corrosif, après des épisodes finalement très premier degré en apparence

Antoine Maurel dit : Et là, je pense qu’on peut parler d’un vrai regain d’intérêt.
« Happy endings are for chinese massage parlours. » Je pense que cette seule réplique vaut l’achat du TPB. Blague à part, ça fait du bien de retrouver Millar sur cette série.

Xavier Fournier dit : Je ne sais pas si la réplique seule vaut ca mais y a clairement le retour d’un certain esprit.

Antoine Maurel dit : Ca me paraît quand même bien de souligner que, à mon sens, Millar est l’un des meilleurs dialoguistes en activité dans la BD actuellement. Ici, on pourrait trouver le fond de l’histoire un peu creux, mais la forme sauve magnifiquement la chose.
Et puis son petit rebond final, entre cynisme parfait et ouverture sur l’avenir, donne terriblement envie. J’en profite pour préciser que quand je parle de la forme, ça s’applique aussi à PAcheco, effectivement très à l’aise.

Xavier Fournier dit : On a commencé l’arc avec des sous-Ultimates dont on n’avait pas grand chose à faire… et puis Millar a renversé la vapeur. En retrouvant cet esprit « Personne n’est à l’abri » des deux premiers volumes d’Ultimate…

Antoine Maurel dit : Bin pour moi, c’est ça le tour de force principal.

Xavier Fournier dit : C’est évident avec des seconds couteaux comme la Wasp…

Antoine Maurel dit : Arriver à vraiment prendre la suite de Loeb, sans rien renier, ni revenir à ses vieux pots parce que c’est plus facile.

Xavier Fournier dit : Qui commence comme un nobody et finalement prend du relief tout au long…

Antoine Maurel dit : Accessoirement, il a aussi ouvert une porte très intéressante sur le Cap Ultimate.

Xavier Fournier dit : Cela dit Loeb, au passage, y a un mieux sur Ultimate Comics X…

Antoine Maurel dit : Ah ? J’en prends bonne note et ne manquerai pas d’aller voir.

Pierre Bisson dit : oui, même si ça reste lent pour le moment

Antoine Maurel dit : J’ai encore l’arrière-goût de certains runs.

Xavier Fournier dit : lent ? Pas trouvé… Ce qui est marrant c’est que le Red Skull façon Ultimate m’a fait pensé au Joker façon Nolan depuis le début de l’arc. Et comme en définitive le Nemesis du même Mark Millar, publié depuis, lorgne énormément sur le même Joker, il y a un moment où Red Skull et Nemesis s’entrecoupent un peu dans leur manière de s’exprimer ou de régner par la terreur. En un sens, à un certain niveau, on aurait pu dessiner le même script en remplaçant le Red Skull par Nemesis (au moins ce qu’on en a vu dans Nemesis #1).

Antoine Maurel dit : Bin celui-là, non. Mais il est vrai que 6 n° pour en arriver là, ça se discute.

Pierre Bisson dit : C’est pas faux. Mais le final « redemption » m’a un peu déçu…

Xavier Fournier dit : Ben, oui, c’est un final (ou un pré-final) naif en un sens…

Antoine Maurel dit : Ca ne m’a pas choqué.  Surtout si Cap a connaissance de ce que son fils a dit à Fury.

Xavier Fournier dit : Mais c’est un paradoxe en fait… Si Cap avait laissé le Red Skull faire son truc il aurait eu droit au bonheur…

Antoine Maurel dit : Ca va lui faire peser un cas de conscience.

Xavier Fournier dit : Je suis pas sur qu’il le sache. Ca m’a pas frappé dans l’épisode…

Pierre Bisson dit : Moi aussi.

Antoine Maurel dit : Non, mais on peut penser que la salle est sous étroite surveillance, et que ça implique des vidéos.

Pierre Bisson dit : Je pense qu’il ne le saura pas. Cap et la technologie…

Antoine Maurel dit : J’extrapole un peu, bien entendu, mais il y a un vrai truc à jouer sur le perso, là.

Xavier Fournier dit : Bah va savoir si ca ne sera pas un ressort à l’avenir…

Antoine Maurel dit : Pour moi, Millar tient une bonne opportunité de le mettre face aux limites de son personnage.

Xavier Fournier dit : Parce que… Vous avez vu ce moment ou le Red Skull fait croire aux autres qu’il est battu ? En projetant l’illusion grace au Cube ?

Antoine Maurel dit : Oui.

Xavier Fournier dit : Qu’est ce qui prouve que le Skull mourrant n’est pas un « construct » de ce genre ?

Antoine Maurel dit : Mais, franchement, ça enlèverait tout sens à l’arc, à mon avis.

Xavier Fournier dit : Oui, à mon avis aussi. Je dis ca pour la forme

Antoine Maurel dit : L’important c’est que Cap a été contraint de tuer son fils !
Fils qu’il n’a pas connu, et qui est donc devenu ce « monstre » en partie à cause de ça.

Xavier Fournier dit : Va savoir si le prochain volume n’est pas consacré au « evil twin » du Red Skull.

Antoine Maurel dit : Il a une grosse part de responsabilité. Ce serait très très moche.

Pierre Bisson dit : Qui sait si le Red Skull n’a pas prévu un plan de rechange avant la fin…

Xavier Fournier dit : Mais c’est vrai que le fait que Cap soit obligé, en gros, de renier sa famille, c’est une porte intéressante que le Marvel Universe tradi n’avait pas exploré…

Pierre Bisson dit : Après tout il avait le cube

Xavier Fournier dit : Oui, c’est ce que je disais, mais bon…

Antoine Maurel dit : Oui, mais encore une fois, je crois Millar suffisemment malin pour jouer sur l’aspect émotionnel plutôt que sur un cliff déjà lu environ 64 fois (estimation non contractuelle)

Xavier Fournier dit : Moi j’ai toujours pensé que les Ultimates étaient une vraie série d’auteur parce qu’en fin de compte les persos sont tous sacrifiables. C’est le ton qui importe. Millar pourrait tuer Cap que ca resterait les Ultimates/Ultimate Avengers. Et là il le prouve en peuplant son équipe de nobodies comme ce clone timide de Hulk…

Antoine Maurel dit : Tout à fait ! Et, comme tu le soulignais, c’est une direction très intéressante et relativement inédite qu’il explore là.

Xavier Fournier dit : Par contre j’ai vraiment l’impression qu’ils se sont pas consultés pour le lancement en parallèle de New Ultimates, ca donne pas l’impression d’etre dans la meme continuité…

Antoine Maurel dit : Bin c’est un peu le souci des Ultimates depuis toujours

Xavier Fournier dit : Ou bien New Ultimates est supposé se passer avant ???

Antoine Maurel dit : Y’a la « série d’auteur » de Millar et puis le reste.

Xavier Fournier dit : Disons que du coup ca donne l’impression des All-Star et plus d’un univers commun…

Antoine Maurel dit : Je t’avoue que, après avoir suivi pendant 8/10 ans, je me suis pas mal désintéressé de tous l’univers Ultimate. Mais effectivement, la simple page des sorties du mois m’a laissé à penser que le truc n’était pas géré éditorialement.

Xavier Fournier dit : Cela dit c’est pas un probleme en soi… Je préfère de bonnes séries déconnectées que des mini séries rasoirs genre Ultimate Nightmachin qui n’intéressent pas grand monde…

Antoine Maurel dit : Oui, il y a de ça. Pour le moment, Ultimates, par Millar, est en train de réussir, depuis plus de 8 ans, ce que la ligne All-Star de DC aurait voulu devenir sans jamais y arriver. C’est juste le côté schizo de Marvel sur ce coup-là qui gène un peu.

Xavier Fournier dit : Maintenant c’est vrai que dans l’arc de Millar y a certains épisodes un peu plus en retrait. Ca vaudra le coup que je relise tout d’un coup, les six à la suite pour voir ce que ca donne d’un coup…

Antoine Maurel dit : Oui, de toute façon, comme la plupart de ses travaux, c’est en TPB que ça se lira le mieux, je pense. Il maîtrise pas mal le monthly, hein, mais c’est clairement plus un auteur européen qu’un Bendis, par exemple, lequel est plus dans le feuilletonisme.

Pierre Bisson dit : L’avantage c’est qu’avec Millar il y a une « vraie » fin
c’est une histoire complète

Antoine Maurel dit : Heu, oui, certes, mais là tu n’as quand même qu’une envie qui est d’avoir la suite.

Xavier Fournier dit : Alors du coup, je suis aussi curieux de voir comment il va gérer des Wasp et Black Widow maintenant qu’il leur a donné du volume dans cet arc…. Maintenant qu’elles ne sont plus des « nobodies »…

Pierre Bisson dit : D’où la semaine prochaine le « relaunch » avec Ultimate Comics Avengers 2

Antoine Maurel dit : Là où, le Ultimates 1, à la limite, ça se serait arrêté là que ça se suffisait. Certes, mais je sais pas vus, mais j’ai assez totalement confiance en lui pour gérer tout ça bien. Ne serait-ce que parce du coup, ce sont « ses » persos et qu’on peut aisément imaginer l’affection qu’il a pour eux.

Xavier Fournier dit : Maintenant la question c’est savoir si le saut de style entre Pacheco et Yu va pas être un peu « violent »… Mais on jugera sur pièce…

Antoine Maurel dit : Je fais confiance à l’écriture pour « unifier » tout ça.
C’est l’avantage de ce fonctionnement en cycles qui n’ont même pas tout à fait le même nom. En tout cas, je pense qu’on peut conseiller ce comic-book sans hésiter.
Sauf pour ceux qui n’ont pas lu le début, et feraient donc mieux d’attendre le TPB et de se jeter dessus.

Xavier Fournier dit : Oui c’est sur, maintenant que ca existe dans son ensemble…

Pierre Bisson dit : Oui. Et que penser de Pacheco ? Moi j’aime bien son nouveau style,
plus réaliste.

Antoine Maurel dit : Que du bien, même s’il n’y a pas grand chose à en dire, entre guillemets. Il sait faire de la BD et c’est pas vraiment nouveau.

Xavier Fournier dit : J’ai bien aimé aussi l’autre Stark et la référence au « cassage » de Rhodes, qui unifie finalement un peu les deux versions du personnage, celle de Millar et celle d’Orson Scott Card.

Antoine Maurel dit : Une bonne narration, et, effectivement, une évolution graphique intéressante. Qui cadre parfaitement avec le ton de Millar sur la série, et, dans une certaine mesure, le boulot accompli par Hitch dans le passé.

Xavier Fournier dit : Pour le coup c’est vraiment une équipe de « bis » et c’est étonnant comment ca fonctionne… Je suis curieux de voir aussi ce que donnera Secret Avengers, de Brubaker, qui comptera aussi parmi ses membres Steve Rogers, Warmachine et Black Widow. Ca va être intéressant de comparer les deux approches.

Antoine Maurel dit : C’est sûr ! D’autant qu’on peut s’attendre à du bon, venant de Brubaker.

Xavier Fournier dit : Bon en tout cas j’attends de pied ferme la suite des Ultimate Avengers, avec des nouvelles recrues comme le Punisher. Ca promet..

Antoine Maurel dit : Sérieux ? C’est super, ça ! Il va y avoir un effet miroir très intéressant par rapport à l’univers classique, où Cap, du haut de sa droiture, ne peut pas voir le Punisher (remember Civil War). Là, en ayant tué son propre fils pour rester dans son code de conduite, ça change un peu la donne… Bref, très en forme, Millar sur ce coup-là, et la suite semble encore plus prometteuse. Nuff said !