[FRENCH] Joe Simon, le co-créateur de Captain America, de Fighting American, de The Fly, des Boy Commandos, de la Newsboy Legion et d’une ribambelle d’autres personnages s’est éteint hier. Ce pionnier des comics, partenaire historique de Jack Kirby laisse derrière lui une oeuvre titanesque…

Joe Simon faisait tout simplement partie de la première génération des créateurs de comics américains, à l’époque où l’expérience se faisait sur le tas. D’abord illustrateur pour la presse, Simon se fit embaucher dans le studio Funnies Inc., qui fournissait du contenu pour différents éditeurs. Simon avait une certaine maîtrise du dessin « illustré » mais peut-être pas forcément de la narration, nécessitant que ses premiers travaux pour les comics soient composés en grande partie « d’emprunts » à Flash Gordon (entre autres). Mais le jeune homme avait aussi des idées, de l’ambition. Bien vite il se fait repérer par Martin Goodman (propriétaire de Timely/Marvel) et, même s’il travaille en freelance, devient de fait le premier éditeur-en-chef de la firme (excusez du peu). Entretemps Simon a aussi rencontré, chez Fox, un autre artiste débutant, Jack Kirby, avec qui ils vont former un tandem créatif les plus emblématiques du Golden Age. Rapidement ils créent Captain America, Bucky, le Red Skull, la première Vision… Mais bien vite le torchon brûle avec Marvel.

Simon et Kirby quittent la société et vont s’installer chez la concurrence, DC Comics. Ils créent alors une série énormément populaire à l’époque, les Boy Commandos mais aussi dans la foulée la Newsboy Legion ou encore reprennent en main des personnages existants comme le Sandman ou le Manhunter. Séparés par la guerre et leur appel sous les drapeaux, Joe Simon et Jack Kirby se retrouvent à la fin des hostilités et reforment leur partenariat pour produire aussi bien des histoires d’horreur que de romance, des westerns, des « crimes comics »… Les auteurs goûtent à nouveau aux super-héros avec Fighting American, création lorgnant énormément sur leur précédente expérience sur Captain America. Quelques années plus tard ils contribue à un bref renouveau chez Archie Comics en produisant The Fly et Lancelot Strong. Puis leur chemins se séparent et Joe Simon devient le responsable éditorial de Sick, un concurrent du journal humoristique Mad. Créateur de Brother Power The Geek ou encore de la première version des Outsiders, Simon restera très actif jusque dans les années 70.

Par la suite il écrira des mémoires très détaillées et gérera également un catalogue des personnages dont il aura pu récupérer les droits (comme Fighting American). Ces dernières années, malgré son grand âge, Joe Simon était resté un habitué des conventions américaines et participait encore régulièrement à des débats sur l’histoire de la BD américaine. En France il avait licencié les droits de certaines de ses histoires à Organic Comix…

Comic Box #75 reviendra plus en détail sur la disparition de cet auteur déterminant…