Avant-Premire VO: Review Years Of Future Past #4

16 août 2015 Non Par Comic Box

[FRENCH] Massivement extermins, les derniers mutants ne sont pas au bout de leurs problmes. Il a fallu compter avec les Sentinelles, puis les Doombots. Voici maintenant qu’on en vient l’affrontement mutant contre mutant… une question que Magneto connat bien. Dans cet univers particulier, est-ce qu’il fera partie du problme ou de la solution ?

Years Of Future Past #4Years Of Future Past #4 [Marvel Comics] Scnario de Marguerite Bennett
Dessins de Mike Norton
Parution aux USA le mercredi 12 aot 2015

Dans les diffrentes mini-sries lies Secret Wars, on ne s’y retrouve pas toujours, en particulier lorsqu’on s’accroche aux versions classiques des ralits alternatives concernes. Bien souvent du temps a pass pour les personnages ou bien on les prend un moment diffrent de leur histoire, ce qui fait que l’on a du mal concilier ce que l’on connaissait de ce monde avec ce qu’on nous en montre maintenant (par exemple la place de l’actuelle mini Age of Apocalypse dans la chronologie de ce monde ?). Pour Years of Future Past, Marguerite Bennett a trouv un angle doublement intressant. D’abord l’intitul mme du projet fait que nous n’attendons pas prcisment la mme chose ou la suite littrale. Ensuite il y a cette ide d’injecter au centre de l’histoire deux mutants inconnus jusque-l, rejetons des X-Men classiques, qui sont capables la fois de porter un regard neuf sur les choses et de prendre des dcisions inattendues. On sait quoi attendre d’un Wolverine, d’un Colossus ou d’une Kitty Pryde. Par contre Cameron et Christina sont virtuellement des pages blanches avec lesquelles Marguerite Bennett fait ce qu’elle veut, dans le bon sens. Ces personnages neufs donnent l’ensemble une perspective frache, qui nous entrane au del de l’opposition entre routine et trahison.

Mike Norton est un bon narrateur, a de bonnes compositions de pages, mais je pense qu’il aurait t plus judicieux de lui ajouter un encreur un peu plus nerveux ou un coloriste moins prsent. Dans l’tat, si les cases sont bien organises, la couleur noie souvent les ombres et les contrastes, tant de la force l’ensemble, sous une couche de teintes l’intensit un peu trop gale. Il n’y a gure que les flammes de Pyro et un soleil couchant qui apportent de la lumire. Le reste est recouvert d’une couche de bleu et de violet o presque toutes les matires se ressemblent. C’est dommage, car cette saga aurait pu tre vraiment mieux, si elle tait accompagne des finitions adquates.

[Xavier Fournier]