Avant-Première VO: Review New Avengers #18[FRENCH] Après la présentation et la montée en puissance de la Great Society, vous vous attendiez à un clash entre les deux groupes cette fois-ci ? Moi aussi… Mais Jonathan Hickman en a décidé autrement. Il temporise et, à force, perd du rythme. Voilà trois numéros que l’on nous fait patienter, sachant que les épisodes d’avant eux-mêmes avaient joué avec d’autres réalités alternatives. Et pendant ce temps, que deviennent les Illuminati ?

New Avengers #18New Avengers #18 [Marvel Comics] Scénario de Jonathan Hickman
Dessin de Valerio Schiti
Parution aux USA le mercredi 14 mai 2014

Cela fait maintenant quelques épisodes que les Illuminati se croisent les bras en regardant ce qui se passe dans d’autres mondes. Si l’idée peut avoir un intérêt stratégique (regarder comment les autres se débrouillent, s’ils ont de meilleures solutions). Mais j’en étais resté au fait que les incursions étaient de plus en plus fréquentes, que les héros de la série avaient de moins en moins de temps devant eux… Seulement ce n’est pas l’impression que donne ce numéro. Ce n’est pas qu’il n’y passe rien. C’est que l’on a l’impression de faire deux pas en arrière. Potentiellement, l’entrevue de T’Challa avec ses ancêtres est pleine de promesse mais elle aurait dû arriver quelques numéros plus tôt (difficile de croire que ces esprits laissent traîner la chose aussi longtemps). Le fait que Doctor Strange revienne au bercail est lui aussi plein de promesses… Mais son pacte et les retombées n’ont que trop traîné en longueur. Moralité, on perçoit plus son absence qu’un réel changement de la donne.

En fin de compte, on a l’impression qu’Hickman gagne du temps, recule les échéances. Et c’est un peu dommage car toutes les intrigues lancées ici, à ce moment-là, sont du coup presque reléguées au rang d’interlude. Ce que Maximus prépare avec Black Bolt ? Bien sûr que c’est important. Mais dans ces conditions atones, c’est un peu perdu dans la masse. Et c’est en gros la même chose pour le reste (sauf pour Black Panther, plus dominant, mais une fois encore c’est plus une question de mauvais moment). Je crois aussi qu’Hickman a manqué une occasion d’explorer la réaction de la nouvelle recrue (arrivée dans Avengers #28 et New Avengers #17). Il aurait été intéressant de lui faire faire le tour des protagonistes (après tout on ne l’a vu échanger qu’avec Stark, j’aurais vraiment voulu voir quelques dialogues entre lui et d’anciens équipiers comme Namor). Au moment où la série Avengers monte d’un cran, New Avengers semble faire du sur place. Cela n’en fait pas une mauvaise série, mais cela manque un peu de piquant.

[Xavier Fournier]