Avant-Première VO: Review Mighty Avengers #8[FRENCH] Al Ewing continue de faire de Mighty Avengers la série qu’on n’attendait pas et qui finalement nous entraîne en des terres inconnues. Même si on ne peut pas accuser Hickman de n’utiliser que les big guns façon Captain America et Iron Man, Ewing profite de plusieurs personnages secondaires qui sont comme autant de pages blanches qui restent à remplir. Et ça marche…

Mighty Avengers #8Mighty Avengers #8 [Marvel Comics] Scénario d’Al Ewing
Dessin de Valerio Schiti
Parution aux USA le mercredi 12 mars 2014

Peut-être que Mighty Avengers est un bon incubateur. En tout cas c’est une capacité qu’a mis en place le scénariste Al Ewing pratiquement depuis le début de la série et il le prouve ici encore. Cette version de White Tiger n’avait jamais réellement décollé (on l’avait aperçu de ci ou de là, mais sans plus). Cette fois Ewing montre à quelque point la légende du White Tiger n’est pas simplement une redite de choses déjà vues avec Black Panther. En tout cas la relation de l’avatar et de son dieu de référence se distingue beaucoup de ce qu’on a pu voir chez Marvel en cas de héros qui traite avec des dieux (on pourrait citer Moon Knight en plus de Black Panther). En quelques épisodes Ewing a réellement construit la jeune White Tiger bien plus que tout ce qui avait été publié chez Marvel à son sujet.

Avec Blue Marvel, la problématique est différente parce que le monsieur a quand même pu jouir d’une minisérie à son nom il y a quelques années. Seulement voilà, il s’est peu mélangé au reste de l’univers Marvel. Un peu comme un Sentry qu’on aurait oublié jusqu’ici de rentrer dans les Avengers ou comme un Superman à qui personne ne rendrait visite. Mais maintenant ce n’est plus la même chose. Maintenant Blue Marvel est un membre de l’équipe de Luke Cage et ses compagnons d’armes ont donc accès à Kadesh, la citadelle du héros. Plus encore on profite de cet épisode pour découvrir un peu mieux ses ennemis. Ewing élargit donc considérablement le périmètre des univers personnels de White Tiger et de Blue Marvel. En ce sens, sur cette question précise, il est sans doute plus pédagogue qu’Hickman qui – malgré d’autres qualités – jongle sans doute avec trop de personnages pour avoir le temps de réellement donner un coup de spotlight à tout le monde…

[Xavier Fournier]