[FRENCH] Après sa dernière bagarre contre le Plutonian, le Paradigm, la dernière équipe de super-héros, a perdu plusieurs membres. Certains sont partis, d’autres sont morts. Et parmi ceux qui restent tous ne sont pas fiables. Est-ce la fin de l’opposition au Plutonian ? Une dernière visite au cimetière semble l’indiquer. Sauf surprise… Et justement…

Irredeemable #16 [Boom!] Scénario de: Mark Waid
Dessins de: Peter Krause
Sorti aux USA le mercredi 4 août 2010

Depuis le début, Irredeemable repose surtout sur le personnage du Plutonian, archétype du super-héros majeur qui, d’un coup, décide qu’il ne veut plus jouer le même jeu. Quand la série s’est attardée sur le Paradigm, les choses ont souvent été moins attractives (bien que certains membres aient, de manière séparée, quelque intérêt). Longtemps l’équipe a paru ne pas savoir comment s’y prendre. Puis quand elle a essayé, elle a échoué… Ce qui fait qu’à la longue le sens de « menace » s’épuise et que d’épisode en épisode on pouvait douter de leur capacité à riposter. Qui plus est maintenant que la liste des morts dans leurs rangs s’allongent. Et que serait le Plutonian sans opposition pour lui résister ? Sans doute quelque chose de bien moins intéressant. Mais Mark Waid semble conscient de la chose et y remédie dans ce numéro, en équilibrant un peu plus les choses. De l’aide arrive là où on ne l’attendait plus guère (encore qu’il faut bien dire que dès les premières pages de ce #16 certaines références m’ont laissé deviner ce que serait le cliffhanger final)…

Waid est également très en forme sur les dialogues. Avec quelques petites touches, par exemple, il donne beaucoup plus de dimension au personnage de Gil, qu’on avait juste vu jusqu’ici dans le rôle du gros baraqué qui ne réalise pas qu’il est cocu. Idem pour Kaidan et l’ensemble des membres de l’équipe, qui me paraissent réellement gagner en dimension. L’évolution de la distribution mais aussi les changements de rapport entre les super-héros et l’armée font peut-être de ce numéro un tournant de la série (à confirmer dans les mois à venir). En tout cas c’est bien agréable à lire.

[Xavier Fournier]