[FRENCH] Max Daring, ex-Max Damage, s’est donc acheté une conduite après avoir constaté que le principal super-héros de la planète avait changé de bord. L’ex-super-villain joue maintenant les super-héros et cherche la piste d’un mystérieux moyen qui pourrait sauver des gens de la menace. Mais est-il totalement « clean » lui-même ?

Incorruptible #3 [Boom!] Scénario de Mark Waid
Dessin de Jean Diaz
Sortie aux USA le mercredi 17 février 2010

Au début (encore récent) cette série, certaines choses pêchaient un peu par leur mise en place un peu abrupte. Disons que l’état de Max Daring en ex-criminel passé de l’autre côté était plus intéressant à observer de par sa situation que pour ses raisons, assez peu élaborée. Disons que le retournement avait un peu artificiel. Avec ce troisième épisode, on a atteint un rythme de croisière sur le plan scénaristique qui fait que l’ensemble fonctionne désormais beaucoup mieux. Max Daring affronte ainsi le Lex Luthor/Sivana de son propre univers, un scientifique faiseur de super-criminels, en espérant obtenir quelques informations. Des pièces d’informations sur ce que faisait Max quelques minutes avant le pétage de plombs du Plutonian trouvent alors leur place. Quand à la jeune fille qui accompagne Max, elle prouve ici que ses méthodes sont à la fois un peu plus cyniques et pragmatiques que celles d’un Robin. Bref, la sauce commence à prendre en terme d’histoire.

Le dessin, lui, mériterait d’être un brin plus nerveux. Jean Diaz a de bonnes bases mais peine encore un peu à conserver la cohérence de ses personnages (c’est à dire que si on fait abstraction des vêtements qu’ils portent, les héros changent parfois un peu de gabarit, perdent ou gagnent quelques années ou encore quelques kilos). Tout ça pourrait néanmoins se régler avec un encreur qui appuierait un peu la chose. A l’heure actuelle la marge de progression reste centrée sur le visuel, là où Incorruptible commence à devenir aussi bien que sa série-mère, Irredeemable…

[Xavier Fournier]