Avant-Première VO: Review Detective Comics #42[FRENCH] Detective Comics est le contraire de ce que l’on peut voir en ce moment sur les titres Superman, qui font face à une même problématique. Comment exister comme titre secondaire alors que, dans le titre principal, des événements changent profondément le protagoniste (dans le cas présent, Batman) ? Manapul et Buccellato ont la solution.

Detective Comics #42Detective Comics #42 [DC Comics] Scénario de Francis Manapul et Brian Buccellato
Dessins de Fernando Blanco
Parution aux USA le mercredi 1er juillet 2015

On ne saura jamais vraiment quelle mouche a piquée DC Comics de se priver d’un élément tel que Renée Montoya à la faveur du reboot de 2011. Sans doute la volonté de casser sa relation avec Batwoman, dans un contexte où l’on sabrait de nombreux couples. Enfin, pendant quatre ans, le personnage est parti dans les limbes… Et c’est sans doute son utilisation dans Gotham (la série TV)qui aura forcée la main à la branche comics pour se réapproprier Renée. L’ombre de Gotham plane sur Detective Comics, de toute manière, puisque depuis le mois dernier c’est essentiellement devenu un titre centré sur Harvey Bullock et Montoya.

Et c’est une riche idée, puisqu’on revient ainsi à une situation où la police de Gotham ne se limite pas principalement au seul Gordon (qui, de toute manière, est passé à autre chose). Bon, c’était un peu le cas avec Batman Eternal et quelques autres projets, mais là on retombe vraiment dans quelque chose qui, sans être identique, sent un peu l’époque de Gotham Central. Surtout, les scénaristes nous donnent une relation avec Batman vue de l’autre coté. Le justicier est rare, tandis que Detective Comics s’intéresse plus aux réactions qu’il génère chez Bullock et Montoya. Bonne prestation de Fernando Blanco aux dessins, qui a sur certaines pages quelques accents d’un Charlie Adlard. Le tout est un choix judicieux, car cela ne marche pas sur les pieds de la série Batman et ce n’est pas non plus obligé de l’attendre. C’est vraiment Gotham (la ville, pas la série TV cette fois) sous un autre angle.

[Xavier Fournier]