Avant-Premire VO: Review Darkness #104

26 juin 2012 Non Par Comic Box

[FRENCH] Jackie Estacado a refait le monde. Peut-tre pas totalement son image mais tout au moins selon ce qu’il voulait : Trouver une famille parfaite o son premier amour chapperait la mort, o il n’aurait pas partager son enfant avec une adversaire potentielle et o tout irait dans son sens. Mais ce monde parfait est-il destin durer ?

Darkness #104 [Top Cow] Scnario de David Hine
Dessins de Jeremy Haun
Sorti aux USA le mercredi 20 juin 2012

Que faire avec le pouvoir de Darkness ? Beaucoup de scnaristes s’taient un peu gar avec cette question et c’est Phil Hester qui, ces dernires annes, a trouv la bonne manire : Ne pas se fixer sur le pouvoir en lui-mme, en fait un lment de l’histoire et mettre Jackie systmatiquement dans une problmatique qui soit un pitch chaque fois. Arriv depuis peu sur la srie, le scnariste David Hine a galement adopt cette approche, profitant du rcent crossover de Top Cow l’issue duquel Jackie/Darkness recrait le monde et en profitait pour corriger un certain nombre de choses qui ne lui convenaient pas. Autant de « rectifications » qui arrangeaient la plupart des personnes concernes ( commencer par Jenny, morte depuis des annes). Mais « et ils vcurent heureux… », c’est bon pour les contes de fes. Dans cet arc, si Jackie a pu profiter d’une sorte de bouton de reboot magique, il constate avec amertume qu’avoir une vie parfaite et savoir la conserver sont deux choses diffrentes. L aussi, comme pendant l’re Hester, le pouvoir du Darkness est plus une partie du problme que la solution…

Darkness selon Hine me fait assez penser au Animal Man de Jeff Lemire. Et je ne dis pas a dans le sens d’un copi-coll (mme s’il est vrai que par la force des choses les deux gamines de chaque srie ont des points communs). Darkness comme Animal Man sont des personnages qui luttent pour prserver leur famille de l’intrusion de puissances occultes. Mais les deux personnages connaissent des rsultats bien diffrents. On apprcie aussi le dessin de Jeremy Haun, qui sait se faire intimiste quand besoin est et plus punchy dans d’autres cas. Notons d’ailleurs quelle vitesse il a progress depuis des projets comme Battle Hymn ou Berserker. Scnario et dessins sont autant d’atout dans une histoire qui dpasse le cadre habituel de Darkness. Ce n’est pas/plus l’histoire d’un homme qui commande aux puissances de l’obscurit. C’est un individu qui lutte contre l’croulement de son rve. Et la page finale sonne un peu comme une perte de l’innocence… Ce qui chez Jackie n’est pas peu dire… Darkness (la srie) est vraiment entre de bonnes mains… Pour le pouvoir du mme nom on ne peut gure en dire autant. D’o l’intrt !

[Xavier Fournier]