[FRENCH] Les Codebreakers sont un peu les experts de décodage du FBI. Rien ne leur résiste, que ce soit les comptes emails des trafiquants où même le moindre tic nerveux dans une vidéo. Tout est décodable. Tout problème a une solution. Même quand l’un d’entre des Codebreakers trouve inexplicablement la mort…

Codebreakers #1 [Boom!] Scénario de Ross Richie, Carey Malloy
Dessin de Scott Godlewski
Parution aux USA le mercredi 7 avril 2010

Parmi les différents axes de la production du label Boom! on compte les histoires de zombies, les comics Disney ou encore des séries qui ont pour thème l’espionnage ou la conspiration (chose déjà vue dans des titres récents de l’éditeur comme Unthinkable ou The Remnant). C’est à cette dernière catégorie qu’appartient Codebreakers, située quelque part (en tout cas en ce qui concerne ce premier numéro) entre NCIS et Chuck. Stan, le personnage à travers lequel on découvre le contexte de la série, est donc un geek qui se trouve par ailleurs être un as du décryptage. Cette qualité lui a valu de trouver un poste au FBI et travailler parmi les meilleurs de la spécialité. Mais au moment où vous commencez à vous sentir en sécurité, pratiquement à la limite du déjà-vu, avec cette idée de geek surdoué, l’affaire prend un autre tournant et une enquête nait dans une direction inattendue.

Codebreakers devrait plaire aux fans de ces feuilletons TV d’agents spéciaux façon 24 ou Esprits Criminels. On a vraiment l’impression de lire/voir le pilote d’une nouvelle série TV et les premières pages, avec leur scénario un brin académique, finissent par nous prendre plus qu’on aurait pu le croire. Quand le twist tombe, on est pris dans la situation et on se demande réellement ce qui va se passer après pour les personnages concernés. En termes de dessins Scott Godlewski fait comme bon nombre d’artistes de Boom (à savoir: il s’encre au feutre, avec des traits très droits, sans effet ou épaisseur). C’est en particulier visible sur les décors. Mais la chose ne m’a autant dérangé que sur d’autres séries. Codebreakers commence plutôt bien et en tout cas de façon captivante. Reste à voir si les épisodes à venir sauront nous réserver d’autres twists et entretenir la tension…

[Xavier Fournier]