[FRENCH] Deadman et Dove se rendent à Gotham pour proposer l’anneau blanc au plus grand héros au monde : Batman ! Bruce Wayne serait-il le White Lantern qui va sauver la vie sur Terre ? La couverture semble l’indiquer mais, comme souvent, les choses vont se passer de manière moins simple qu’il y parait. Un numéro qui fait la part belle à Boston Brand.

Brightest Day #14 [DC Comics]
Scénario de Geoff Johns & Peter Tomasi
Dessins de Ivan Reis & Joe Prado
Sortie aux USA le mercredi 17 novembre 2010

Deadman est plutôt pressé de se débarrasser de sa mission. A savoir trouver le nouveau White Lantern qui saura défendre la vie dans l’univers. Et une évidence lui est apparue. Bruce Wayne, le Batman originel, est forcément celui qu’il faut ! Même si l’épisode (couverture à l’appui) tend à confirmer que c’est décidément la Bat-semaine pour DC Comics, il faut se méfier des apparences. Ce numéro est aussi une belle occasion de mettre un coup de spotlight sur Deadman (qui n’est plus vraiment « Dead » mais à défaut d’un autre nom…) avec un (magnifique) clin d’Å“il appuyé d’Ivan Reis à l’époque où Neal Adams dessinait les aventures du personnage. Sous couvert de rencontrer Batman, c’est surtout un moyen d’étudier les responsabilités de Deadman dans l’histoire et de lui faire comprendre qu’il y a autre chose dans la vie que les cheeseburgers. Mais peut-être que la leçon vient trop tard, au moment où le revenant voit sa vie défiler devant lui et où, peut-être, sa dernière heure est arrivée (ou pas, c’est l’enjeu de la fin de l’épisode).

Je ne dirais pas que ce qui arrive à Deadman à la dernière page n’était pas prévisible. Mais en tout cas tout le numéro s’emploie à faire du personnage quelqu’un à qui l’on tient. Les retombées concernant Batman ne sont pas forcément celles qu’on aurait pu croire et il semble bien qu’il va jouer un rôle dans Brightest Day au sens large (pas forcément dans la série de ce nom). Globalement c’est un épisode assez soutenu, utile et agréable, qui fait remonter le niveau après deux numéros de « ventre mou ». Ceci dit, comme déjà évoqué dans nos chroniques, toutes les intrigues de Brightest Day ne sont pas forcément égales et il est certain que lorsque c’est Aquaman ou Deadman qui occupent le devant de la scène le niveau est autrement plus intéressant. La preuve cette semaine.

[Xavier Fournier]