Avant-Première VO: Review Batman Incorporated #9[FRENCH] Alors que Batman a perdu un proche, il doit encore se battre contre les forces de Leviathan. Mais qui se dressera à ses côtés pour lutter contre cette légion maléfique ? Tout simplement eux qui restent. Grant Morrison convonque ici beaucoup de gravité… Et sonne le rappel des troupes !

Batman Incorporated #9Batman Incorporated #9 [DC Comics] Scénario de Grant Morrison
Dessin de Chris Burnham
Parution aux USA le mercredi 27 mars

C’est l’adieur au brave. Bruce Wayne et sa famille de coeur portent en terre celui qui est tombé en héros tandis que du côté de Leviathan on triomphe et que les alliés de la chauve-souris sont déclarés hors-la-loi. Mais en dehors de Nightwing et de Red Robin, de toute façon, qui reste ? Le Knight a été tué, les Outsiders et Batwing blessés… Mais non, Batman Inc. est encore debout et a comme une envie de revanche. Il y a quelque chose de martial, de sombre, de fort, dans ces obsèques entrecoupés par les moments qui ont suivi la mort dans l’épisode précédent. Morrison et Burnham se payent même le luxe de quelques guest-stars princiers. Mais le lecteur ne peut que trésaillir quand certaines idées, certains mots, sont lancés et qu’on fait état d’un… puit. Pas de pirouette en tout cas pour l’instant, pas de happy end. Batman et tout à sa revanche. Et il n’est pas le seul.

Il y a une vraie reprise d’intensité dans ce numéro. Trop de personnages de la série ont perdu quelqu’un pour laisser les choses continuer et on a vraiment l’impression d’un retour à la formule Batman Inc. (même le Nightrunner fait une mini-apparition). En un sens cet épisode d’obsèque a même plus de panache que celui qui a précédé et même la Bat-Cow joue un rôle touchant (beaucoup plus que le numéro « requiem » de Batman avec son « R » affiché sur la façade d’un immeuble). On a vraiment l’impression de l’ouverture d’un nouvel arc (final) dans la guerre entre Batman et Leviathan, avec une reprise d’éléments qui nous ramènent même vers le volume 1 de la série. En tout cas un très bon épisode.

[Xavier Fournier]