[FRENCH] Après avoir passé les derniers mois sur le thème du schisme entre les Avengers et les X-Men, A+X joue la carte inverse de la récente mini AvX : Une anthologie de rencontres entre un Vengeur (non-mutant) et un des X-Men au sens large. De fait le premier numéro nous propose une histoire réunissant d’une part Cable et Captain America et de l’autre Hulk et Wolverine…

A+X #1 [Marvel Comics] Scénario de Dan Slott, Jeph Loeb
Dessins de Ron Garney, Dale Keown
Sorti aux USA le mercredi 31 octobre 2012

La minisérie AvX (soeur d’Avengers vs. X-Men) énumérait des combats entre héros, orchestrés par des auteurs en vogue. Bien souvent cependant le scénario s’écrivait sur un timbre poste, se limitant à « Daredevil contre Colossus, vainqueur : Colossus ». Non pas qu’on n’ait pas vu à l’occasion de jolies choses mais les récits inexistants. A+X aurait pu être une autre phase issue de la même logique, avec les héros faisant équipe pour gérer les choses dans la nouvelle donne de Marvel. Fort heureusement il n’en est rien. Si on se gardera de dire que ces deux premières histoires sont réellement incontournables, elles jouent cependant sur la richesse de l’éditeur de l’univers. La chose est particulièrement évidente avec le premier segment, où Captain America et Bucky font équipe avec Cable, oui… Mais en pleine deuxième guerre mondiale ! Dan Slott tire avantage du côté voyageur du temps (tout en écrivant un Cap et un Bucky rétro très raccord avec l’angle de Brubaker) pour nous raconter une histoire bien au dessus du tout venant des « back-up » et autres récits courts du genre. Franchement en lisant cette aventure compacte, qui joue bien sur la nature des héros, on ne peut que regretter que ce ne soit pas Slott qui se soit occupé d’X-Sanction il y a quelques mois…

Et puisqu’on parle d’X-Sanction, on retrouve Jeph Loeb dans la deuxième histoire, en compagnie du dessinateur Dale Keown. Autant dire deux pointures qui ont laissé leur marque sur Hulk, de manière différente. Aussi ne faut-il pas s’étonner de retrouver le géant vert au menu, accompagné d’un autre chouchou de Loeb, Wolverine. Là aussi, le voyage dans le temps est utilisé, mais d’une manière fort différente (qu’on va s’efforcer de ne pas spoiler). Ce qui est certain, c’est que ce segment-là à l’air de nous promettre que certaines des histoires vont servir à « placer » des intrigues dont on reparlera dans le futur (à plus d’un titre). J’insiste sur le « à l’air de nous promettre » car on se souviendra justement de la fin d’X-Sanction qui nous promettait des retombées… jamais vraiment matérialisées. Globalement A+X est quand même plus marrant que je m’y attendais. Et si d’aventure Marvel cherchait quelqu’un pour écrire Captain America ou Cable, Dan Slott vient de passer le casting avec brio…

[Xavier Fournier]