[FRENCH] Désespérés, les Avengers tentent de combattre les X-Men en les prenant par surprise. Mais comment surprendre une équipe qui compte autant de télépathes alors que les Vengeurs actuels, eux, n’en ont aucun dans leurs rangs ? Brian Michael Bendis revient un peu en arrière pour nous donner les coulisses d’une attaque antérieure, il y a un ou deux mois, avec des « scènes cachées » à la clé…

Avengers #29 [Marvel Comics] Scénario de Brian Michael Bendis
Dessins de Mike Deodato
Sorti aux USA le mercredi 15 août 2012

Une des marottes de Bendis est de pratiquer une sorte de tango narratif, en particulier au moment des crossovers. De ce fait ses tie-ins donnent souvent l’impression de reculer d’un pas ou deux pour nous montrer des choses parfois assez anecdotiques, alors que le lecteur voudrait pouvoir avancer. En apparence voici un de ces épisodes. Mais en apparence seulement car dans les faits l’auteur muscle cette fois plus sérieusement son propos. Il s’agit de nous montrer sous un autre angle le traquenard que Wolverine avait tendu aux X-Men dernièrement. UN risque de redite ? Oui et non car pour le coup les discussions préalables sont captivantes et permettent, par exemple, de faire exister Spider-Woman autrement que comme la petite amie d’Hawkeye. Son passé d’agent secret lui permet de s’imposer comme une des principales stratèges de l’équipe et voici une montée en puissance bienvenue ! Plus largement cet épisode tend à expliquer comment les Avengers peuvent avoir la moindre chance de combattre un groupe qui compte de nombreux télépathes. Et nous montre donc les coulisses de cette embuscade…

Jusqu’à un moment où le lecteur tique. Est-ce que c’est vraiment comme ça que les choses se sont passées ? J’allais replonger le nez dans l’épisode concerné (un numéro de Wolverine & The X-Men si ma mémoire est bonne) quand soudain Bendis révèle son jeu et c’est plutôt bien vu. Car s’il démontre comment les Avengers peuvent continuer d’exister en déjouant des pouvoirs de télépathe, Bendis explique aussi comme et pourquoi cet avantage ne peut pas être utilisé comme un Deus Ex Machina pour renverser la vapeur. Bien sûr cette raison n’est que temporaire (les évènements d’Avengers vs. X-Men semble promettre une avancée sur ce point), mais justifie pourquoi les X-Men sont obligés de chasser les Avengers « à l’ancienne » et ne peuvent pas simplement les dominer mentalement. En définitive, même s’il y a un camp anti-Bendis tenace, voici un tie-in qui apparaît bien moins dispensable que d’autres qu’on a pu voir sur des crossovers comme Siege ou Secret Invasion. Plutôt bien vue… Même si on aurait sans doute préféré que les deux facettes du combat paraissent le même mois…

[Xavier Fournier]