[FRENCH] Vue la passion de Bendis pour la narration décompressée, le « changement de garde » des Avengers déborde donc sur un deuxième épisode mais… après une première partie un peu chaotique le mois dernier voici néanmoins un tournant avec beaucoup plus d’émotions et, oui, le recrutement d’une mutante de plus dans le groupe. Mais l’ambiance devrait cependant satisfaire les fans « old school » de l’ère pré-Disassembled…

Avengers #19 [Marvel Comics] Scénario de Brian Michael Bendis
Dessin de Daniel Acuna
Sortie aux USA le mercredi 16 novembre 2011

Les rangs des Avengers s’étant un peu vidés à l’occasion de Fear Itself, Captain America se lance dans un jeu de porte à porte, proposant à quelques vieux amis de reprendre du service. Ceux qui accepteront au final ne sont d’ailleurs pas forcément sur la couverture du numéro. Globalement il y a un changement dans la dynamique du groupe qui ne tient pas forcément aux nouveaux arrivants (ou aux « revenants »). Après avoir jonglé avec la romance Hawkeye/Spider-Woman sans pour autant aller au delà d’un simple baiser, le scénariste commence enfin à construire un peu de complicité entre les deux personnages. Cap va aussi picorer d’autres membres ailleurs, parfois par volonté affirmée, d’autres fois de façon fortuite. Bendis en profite pour réorganiser les choses et éviter certains doublons. En effet, depuis Heroic Age, l’auteur avait joué la carte de Spider-Man et Wolverine un peu partout. Là, clairement, il semble qu’on ne les verra plus que dans une seule équipe, ce qui permettra de faire de la place pour les autres (et ce ne sont pas des persos comme le Protector ou Ms. Marvel, souvent réduit au rang de figurant, qui s’en plaindront).

Le vrai moment fort n’est pas l’arrivée (claironnée à l’avance donc on peut y aller… ou bien si vous avez peur du spoiler faites demi-tour pendant qu’il est encore temps) de Storm dans l’équipe. Encore que vu comment elle est peu mise en valeur dans les titres des X-Men la muter chez les Vengeurs permettra peut-être de lui rendre un peu de sa gloire perdue. Non, le moment fort est le retour d’un Vengeur d’antan, un personnage très associé avec l’équipe AVANT que Brian Bendis reprenne les choses. Après les pertes de Fear Itself, ce retour sonne un peu comme si Avengers réaffirmait sa nature de « série historique » des Vengeurs, alors que le héros prend place aux côtés de Cap ou de Iron Man. Bon l’inconvénient certain c’est que quand on connait un peu les arcs à venir que Bendis a déjà annoncé sur le titre on se doute que le retour en question n’est pas si miraculeux que ça et qu’il a sans doute à voir avec un certain adversaire qui rime avec « Tron ». Mais la scène reste efficace. Le tout est assez joliment mis en images par Daniel Acuna, artiste qui, à mon sens, n’est toujours pas reconnu à sa juste valeur. Un épisode bien agréable, qui est cependant peut-être le calme avant la tempête et des temps plus noirs (si on en croit le récent Marvel Point One). En tout cas un parfum rafraîchissant pour l’instant…

[Xavier Fournier]