[FRENCH] Malgré la couverture, il n’y a pas de Spider-Man au programme. C’est plutôt un numéro zéro d’un nouvel arc où les Sinister Six auront le beau rôle. Enfin… peut-être pas le beau-rôle mais un rôle important. Du coup c’est l’occasion de redorer un peu le CV de cette équipe qui, pendant des années, n’a pas été une menace particulièrement pour le tisseur. Visiblement, c’est terminé…

Amazing Spider-Man #676 [Marvel Comics] Scénario de Dan Slott
Dessin de Humberto Ramos
Sortie aux USA le mercredi 21 décembre 2011

Le Docteur Octopus est condamné. Pas à la prison… C’est bien sa fin prochaine qui lui est promise. On le sait depuis Amazing Spider-Man #600. Mais cette fois le savant fou sent qu’il n’en a vraiment plus pour longtemps. C’est le moment de se lancer dans un dernier plan pour marquer le monde. Mais pour se distinguer des autres génies du Mal il faut aussi éliminer toute concurrence. Et comme depuis quelques mois des gens comme le Wizard ou le Red Ghost ont admis avoir fondé depuis des années un cercle des criminels les plus intelligents de l’univers Marvel et que ce cher Octavius n’a pas été invité à la table, voici l’occasion de faire d’une pierre deux coups…

Alors oui, en un sens on nous refile un épisode des Sinister Six en lieu et place d’Amazing mais l’histoire est bien sentie. Par exemple Dan Slott sait se servir de la camaraderie entre le Sandman et le Wizard pour tailler une bonne scène. Pas très sur, par contre, de comment cet épisode intervient dans la chronologie du Wizard par rapport à FF et la Future Foundation. Humberto Ramos continue, lui, à illustrer le tout dans le style qu’on lui connait. Amazing Spider-Man #676 ne transforme sans doute pas d’un coup de baguette magique tous les Sinister Six en émules de Doctor Doom. Mais le tout reste sympathique et permet de synchroniser les montres des lecteurs en présentant à nouveau les membres de cette « association de malfaiteurs ». Sans qu’il y ait de retournement spectaculaire, ce numéro reste de bonne facture…

[Xavier Fournier]