[FRENCH] Avec Iron Man hors circuit (au propre comme au figuré), Warmachine est devenu le plan B de Tony Stark. Il est le bastion qui, pratiquement seul, peut résister à l’armada Skrull. Mais sauver le monde n’est pas chose facile. Choisir d’agir dans un pays c’est forcément décider d’en délaisser un autre. Rhodes, qui aime bien occuper le rôle de second, se retrouve dans la position qu’il déteste le plus. Celle où il doit décider pour les autres… Même s’ils ne veulent pas de lui.

Iron Man: Director of S.H.I.E.L.D. #34 [Marvel] Scénario de Christos N. Gage
Dessin de Sean Chen
Sortie américaine mercredi prochain (15 septembre 2008)

L’arc final d’Iron Man se fait sans le vengeur rouge et or. Mais finalement le lecteur n’est pas volé puisque finalement Rhodey a été et reste « un » Iron Man à défaut d’être Stark. Qui plus est il est le bras de son ami, porté disparu dans la Terre Sauvage. Et ce bras armé se bat quelque part en orbite de la Terre. Bon d’accord, comme vu au terme de l’épisode précédent, Rhodes est en « mode Transformer » ce qui lui donne un peu plus de force (de là à dire que ça équilibre les forces il y a quand même un pas). Pour autant il n’est pas tout à fait tiré d’affaire et la Terre continue de subir les assauts Skrulls. Reste que là où il se trouve, Rhodes a la capacité d’aider qui il le veut. Problème : il ne peut aider tout le monde et il va falloir déterminer une priorité.

Qui sauver en premier sur la Terre ? Jim Rhodes va faire un choix altruiste, volant au secours de gens qu’il connait peu. Mais le moins qu’on puisse dire c’est que l’accueil sera moins chaleureux qu’il était en droit de l’espérer (d’ailleurs une future rencontre avec ces persos pour leur dire ce qu’il en pense serait une bonne idée). La situation ne va pas vraiment tourner à son avantage et c’est lui qui va payer les pots cassés, se retrouvant dans une bien mauvaise posture.

Si Jim est d’une certaine manière un Tony Stark de substitution, le personnage de Suzi Endo joue un peu le rôle de Pepper dans les récents The Order et Invincible Iron Man, à savoir une opératrice qui glane les informations (oui, bon disons Oracle pour faire court, mais c’est plus flagrant avec Pepper qui – avec des lunettes – est parfois le portrait craché de Barbara Gordon. La doublette est intéressante car si les postes sont similaires, la dynamique entre Rhodes et Endo est totalement différente de ce qui se passe pour Tony/Pepper. Ce serait intéressant de savoir si on retrouvera Suzi dans la future série Warmachine. Ce serait en tout cas un plus. Christos N. Gage écrit une histoire qui brasse la planète entière et se sert bien des circonstances de Secret Invasion. Sean Chen est par ailleurs un dessinateur tout indiqué pour cet arc. Le Warmachine en mode « giant robot » de Chen fait du coup un peu écho au « méchant » Warmachine V 2.0 qu’on voyait du temps où Chen était l’artiste régulier de la série. Une bonne mise en bouche avant la série prochaine de Warmachine…

[Xavier Fournier]