[FRENCH] A l’approche du film Green Lantern, DC Comics publie des « prequels » pour présenter des personnages liés au mythe de Green Lantern, comme Kilowog ou Tomar Re. Il s’agit aussi de montrer la version cinématographique des héros (par opposition à celle des comics) avec une action qui se déroule juste avant que le Green Lantern Corps apprenne la mort d’Abin Sur…

Green Lantern Movie Prequel: Kilowog #1
Scénario de Peter Tomasi
Dessins de Carlos Ferreira
Sortie aux USA le 8 juin 2011

Dans le film comme dans les comics modernes, Kilowog est le « sergent instructeur » du Green Lantern Corps, qui s’acharne sur les débutants en leur criant son injure préférée… « Poozers! ». Essentiellement c’est tout ce qu’il y a savoir si on en croit le contenu assez léger de ce numéro, pourtant écrit par un expert du Green Lantern Corps, Peter Tomasi. Tout tient au fait qu’on n’a pas l’impression de savoir à qui s’adresse cette préquelle. Les spectateurs potentiels du film ? Le grand public ne se rend pas dans les comic-shops. Et quand bien même, ce lectorat hypothétique ne trouverait pas grand chose dans cette histoire puisqu’elle ne décrit guère l’origine de Kilowog, n’entre pas dans les détails. En tout et pour tout les éléments narratifs auraient aussi bien pu tenir sur une back-up story d’une dizaine de pages. Et puis, à contrario, il y a le curieux parti pris visuel de mélanger des éléments du film avec des choses plus proches des comics. Si on voit bien les Gardiens de l’Univers avec leur look « crâne de méduse » qu’on voit dans la bande annonce, Kilowog ne porte pas le costume vert « texturé » du film. En fait il est plutôt raccord avec la continuité habituelle de DC…

Alors à qui s’adresse cette préquelle ? Va savoir. Sans doute pas au fans de comics non plus, ou en tout cas pas mieux. Même dans la perspective du film, cette histoire est assez creuse et ne nous détaille guère que l’étendu des relations entre Kilowog et Abin Sur (et encore ça prend deux cases). Même si comme dessinateur Carlos Ferreira n’est pas le plus mauvais que j’ai vu, il a encore beaucoup de progrés à faire en termes de narration, avec des maladresses évidentes en début de numéro… Une double page pour présenter le Green Lantern Corps en train d’écouter Kilowog, suivie immédiatement par une pleine page pour montrer Kilowog, soit trois pages expédiées avec le contenu de deux cases (à moins qu’il ne faille masquer la vacuité de l’histoire ?). Si vous êtes fan du Green Lantern des comics, cette préquelle vous est inutile?. Si vous êtes simplement un néophyte recherchant des informations avant la vision du film, je ne pense pas que vous appreniez grand chose non plus. Globalement un comic-book assez superflu alors qu’il y avait des choses à faire…

[Xavier Fournier]