Avant-Premire VO: Dracula: The Company of Monsters #2

21 septembre 2010 Non Par Comic Box

[FRENCH] Parce qu’elle est touche par la crise, une multinationale dcide de devenir plus agressive en allant chercher de nouvelles ides auprs d’un des plus froces chefs de guerre de l’Histoire. Un monstre sanguinaire au propre comme au figur. Dracula se rveille ainsi au XXIme sicle et n’aime pas vraiment le monde qu’il dcouvre…

Dracula: The Company of Monsters #2 [Boom!] Scnario de Daryl Gregory, Kurt Busiek
Dessins de Scott Godlewski
Sortie aux USA le 22 septembre 2010

Autant le dire tout de suite : Dracula: The Company of Monsters #2 confirme la bonne impression du mois dernier. Cette histoire de firme prte tout pour le profit, quitte rveiller un monstre, me fait d’ailleurs un peu penser certains lments d’Aliens, dans un contexte fantastique plus que SF. Et surtout c’est la premire fois dans la srie qu’on voit le roi des vampires voluer l’re contemporaine. Si on avait dj aperu le personnage dans des flashbacks racontant ses origines, on fait connaissance avec le monstre qu’il est devenue et on sent dj que la corporation qui l’a ramen le sous-estime… Et quel point. Il y a du « Hannibal le Cannibale » la puissance X dans ce prdateur qui fait connaissance avec un sicle nouveau qui n’est pas vraiment la hauteur de ses ambitions.

L’quipe crative nous intresse, nous captive, mme si une ou deux scnes font un peu « passage impos » des films d’horreur (vous savez… quand ces types descendent tout seuls au fond de la cage du monstre en pensant qu’ils ont le dessus et que rien n’arrivera). Le dessinateur Scott Godlewski a un style auquel on s’habitue avec une facilit croissante, mme si son Dracula reste encore un peu classique et qu’on espre que la tenue du personnage le distinguera rapidement. Dracula: The Company of Monsters est en tout cas en train de s’installer comme une des sries les homognes de Boom. Avec quand mme une certaine lenteur de narration qui fait que je me demande si le lecteur ne gagnera pas attendre le TPB. En fascicule ou ( terme) en recueil, le potentiel est l !

[Xavier Fournier]