[FRENCH] Les Young Avengers sont à nouveau sur la piste de la Scarlet Witch. Sans l’accord des Avengers ou celui des X-Men mais avec le « soutien » du peu recommandable Magneto. Et quand quelqu’un d’autre vient encore s’ajouter à la quête, la pagaille explose… Beaucoup de confrontation mais la situation ne progresse guère que sur la page finale…

Avengers: The Children’s Crusade #2 [Marvel Comics] Scénario de Allan Heinberg
Dessins de Jim Cheung
Sortie aux USA le 1er septembre 2010

Avec le temps on avait presque oublié qu’en ouverture de House of M les Avengers et les X-Men s’étaient presque résolus à condamner à mort Wanda. Le mois dernier, Wiccan a constaté qu’être pourvu des mêmes pouvoirs faisait de lui une menace potentielle (à se demander pourquoi les Vengeurs ne lui ont pas proposé une place dans l’Avengers Academy). Les premières scènes de ce numéro nous soulignent à nouveau combien certains héros sont déterminés à détruire la Scarlet Witch. Dans ces conditions la proposition de Magneto se fait forcément plus amicale, même la chose se fait quand même un peu rapidement. Mais surtout Magneto n’est pas le seul à se joindre à la quête, permettant du coup à certains Young Avengers de se mesurer à un autre de leurs « modèles ». L’ennui (assez extérieur au contenu même de ce numéro, il est vrai), c’est qu’il est quand même difficile de penser que les jeunes héros ont pu collaborer tant de temps avec les différentes branches des Vengeurs (en particulier celle de Hank Pym) sans que certaines discussions se fassent. En coulisses, bien sûr, tout ça vient des retards pris par Heinberg et Cheung dans la mise au point de cette saga et on pourra se dire que mieux vaut tard que jamais. Mais il reste quand même un flottement ou tout au moins une certaine incompréhension de pourquoi et comment certains des héros ont pu tant tarder à rechercher Wanda (et on se demande aussi que faire de l’épisode de New Avengers où Clint Barton la retrouvait. Il aurait été intéressant qu’il ait une discussion avec les deux jumeaux).

Avengers: The Children’s Crusade #2 n’est cependant pas désagréable, d’autant qu’il repose sur certains tempéraments assez vifs et que cela reste une vénérable tradition chez Marvel de pousser les héros les uns contre les autres. J’ai quand même un petit problème avec la « révélation robotique » entrevue vers la fin qui tient d’un certain illogisme. Quand vous voulez vous emparer de quelqu’un sans qu’on le sache (qui plus est de quelqu’un dont personne ne sait où il/elle se trouve), le/la remplacer par un pion identifiable revient pratiquement à signer son crime (d’ailleurs ça ne manque pas). Et si le personnage qu’on découvre vers la fin est vraiment lié aux événements alors pourquoi n’est-il pas intervenu plus tôt ? Pourquoi ne pas avoir profité de son avantage, par exemple pendant Dark Reign ? Pour autant que cela soit sympathique (et en particulier grâce aux dessins de Jim Cheung), la trame n’est quand même pas à tout épreuve. Ou tout au moins elle ne fonctionne que si on accepte de ne pas se poser de question.

[Xavier Fournier]