[FRENCH] Les aliens ont débarqué et décidé de recruter de force la race humaine toute entière pour une guerre intergalactique. On a l’impression que tout est dit en une phrase et pourtant. Il reste une infinité de tragédies humaines à explorer. Avant de peupler son récit d’E.T. Mark Powers s’attache plutôt à ceux qui seront les fantassins de la future armée. Et là, pas de passe-droit, du plus modeste au plus puissant, tout le monde y a droit…

Drafted #2
[Devil’s Due] Scénario de Mark Powers
Dessins de Chris Lie
Sortie américaine prévue: 10 octobre 2007

Le premier numéro de Drafted jouait à fond la carte de la paranoïa, de la « croisade contre la terreur » et du contexte géopolitique actuel, s’achevant sur des aliens s’attaquant à Israël. Ce deuxième épisode reprend directement les événements là où nous les avons laissés la dernière fois. D’abord une constatation qui n’a rien à voir avec le scénario. La dernière fois j’avais tiqué un peu sur le dessin de Chris Lie mais à la réflexion, même s’il reste (à mon sens) quelques problèmes dans les expressions) on s’habitue bien à son style. Il y a même un certain souci du détail que n’ont pas forcément tous les dessinateurs en vue du moment. La moindre brique sur un mur est couverte de traits précis, un oreiller est recouvert de plis… Finalement cela donne un ton assez spécial à la série. Ou l’on s’y fait. En tout cas le dessin ne m’inspire plus autant de réticence que dans le premier.

Pour ce qui est du récit, on aborde là un rythme vers la décompression, avec tous les vieux démons que cela pourrait réveiller dans l’esprit du lecteur. Et pourtant pour le coup cela parait assez justifié. Remettez-vous un peu dans le contexte de la soirée du 11 septembre 2001, quand le monde entier restait bouche-bée devant sa télé en regardant en boucle les images des crashes d’avions. Là, à la fin du #1, c’est carrément Israël qui a été rayée de la carte, avec toutes les implications géopolitiques et religieuses que ça implique. Le monde entier reste sur le cul et les réactions sont diverses. Un des derniers militaires israëliens encore vivants décolle à bord d’un jet dans l’espoir de détruire l’ovni agresseur (sans résultat, son avion est détruit avant d’atteindre l’objectif)… Le Président des USA (qui avait tenu tête aux aliens seulement pour des questions d’ego) se prend en pleine poire les événements et fait une véritable crise d’hystérie sur le sol de la Maison Blanche… Une partie du globe commence à faire la fête ultime, convaincue que la fin du monde est proche et que les aliens vont détruire la planète petit à petit… Sur un toit, les représentants de différentes réligions débattent en se demandant si la catastrophe n’est pas, peut-être, la preuve que Dieu n’existe pas. Audrey, la jeune informaticienne rencontrée dans l’épisode précédent, contemple le suicide. A l’opposé, dans les hôpitaux, les malades se réveillent miraculeusement guéris et les gens ne peuvent que supposer que c’est là aussi la volonté des aliens…

C’est alors que les disparitions commencent. Dans de grands éclairs bleus les premiers « recrutés » sont téléportés sous les yeux de leurs entourage. Cela implique Audrey, le jeune épicier et même quelqu’un d’un tout autre niveau social : le Président américain disparaît à son tour dans l’éclair bleu. On devinait un peu qui serait concerné (à cause de la couverture du #1 qui montrait le groupe constitué) mais il n’y a pas à dire : Le « casting » de ce futur bataillon sera particulièrement haut en couleurs. Pendant ce temps, l’armée découvre un inconnu dans les ruines d’Israël. Il s’avère vite que c’est le pilote d’avion que tout le monde croyait mort. A l’opposé des autres, lui a été renvoyé sur Terre et est porteur d’un message. Ah n’oublions pas que, quelque part dans tout ça, nous avons la première vision directe de ce qui semble être un soldat extra-terrestre. Les choses se mettent doucement en place mais cela permet de mieux faire connaissance avec les différents personnages, ce qui sera sans doute payant par la suite. La série continue d’inspirer de l’intérêt… Le Président sera t’il chef d’escadrille ou bien épluchera t’il les patates ? La suite au prochain numéro…

[Xavier Fournier]