[FRENCH] Après avoir subit une première attaque et avoir constaté la démesure du rapport de force, l’humanité semblait déjà bien mal en point à l’issue des épisodes précédents. Les pertes sont déjà lourdes mais promettent d’être encore plus sévères. Au moins un tiers des terriens ne survivront pas, au mieux. Dans cette situation désespérée, Mark Powers laisse entrevoir quelques lueurs d’espoirs. Mais c’est pour replonger les commandos humains dans une mélasse encore plus noire. Journal de guerre d’une invasion qui n’a rien de secrète…

Drafted #10 [Devil’s Due] Scénario de Mark Powers
Dessin de Rebekah Isaacs
Sortie américaine le 20 août 2008

Le déroulement de l’action de Drafted est constant. Aussi on ne peut pas véritablement parler d’un changement de rythme dans cet épisode mais ceci ne veut pas dire que l’habitude s’installe ou qu’on manque de scène spectaculaire. Simplement, le scénariste n’oublie jamais de confronter ses personnages, déchirés entre la perte de leurs familles et la taille du devoir qui les attend. Vers le début de l’histoire, une scène très intime montre ainsi comme l’ex-Président des USA est désormais un homme brisé, qui a perdu toute arrogance mais à gagné en sensibilité et en complexité.

L’histoire est cependant marquée par son manichéisme (les gros méchants aliens d’en face qui vont écraser la Terre et tout l’univers libre) et il faut bien dire que les choses sont poussées à un point où j’ai du mal à ne pas penser qu’un retour de manivelle se produira à un moment. Difficile de se dire qu’on ne va pas finir par nous montrer les événements vus par les yeux des envahisseurs. La situation pourrait être très différente ce que les personnages (ou les lecteurs à ce stade) ont pu percevoir. Pour l’heure, on serait presque dans un contexte proche des Starship Troopers s’il n’y avait les petites touches humaines de Powers. Par exemple quand un trouffion se réveille et découvre qu’il a été transformé en cyborg pour survivre à ses blessures, sa réaction n’a rien à voir avec les cyborgs habituels de la BD américaine, qui bien souvent s’habituent de façon pragmatique. Lui aurait préféré mourir que d’en arriver là…

Les aliens « alliés » des humains continuent de faire des cachotteries non seulement à l’armée terrienne mais aussi même aux vétérans déjà intégrés depuis longtemps, ce qui amène encore un peu de poids à la théorie comme quoi ce sont loin d’être des anges. Enfin ils semblent avoir trouvé une idée efficace pour contre-attaquer, une sorte de référence oblique à la Guerre des Mondes. Il y aurait alors une chance de l’emporter ? C’est en fait le calme avant la tempête car la réplique est de taille et le rapport de force s’aggrave encore en défaveur des humains. On donnera quelques bons points à Mark Powers pour savoir jouer avec l’ambiance et relancer les enjeux épisode après épisode. L’aspect graphique mériterait quand même un peu mieux. Dans l’état, on s’y fait, mais dessiné par un artiste reconnu Drafted aurait un impact sans doute bien plus grand qu’actuellement. Et ce serait mérité…

[Xavier Fournier]