[FRENCH] Suite d’un arc principalement consacré à Three-D-Man (ex-Triathlon) dans le contexte de Secret Invasion. Seul contre le reste du monde, le héros était en mauvaise posture la dernière fois que nous l’avons vu mais de l’aide arrive. Encore faut-il être capable de la reconnaître. Car les mœurs de la Skrull Kill Krew sont pour le moins « exotiques » comparés aux méthodes de l’Initiative. Slott, Gage et Caselli continuent de ramener leur lot de personnages secondaires…

Secret Invasion: Spider-Man #1 [Marvel] Scénario de Dan Slott & Christos N. Gage
Dessin de Stefano Caselli
Sortie américaine le 27 août 2008

Ce n’est pas spoiler que de dire que dans cet épisode Three-D-Man fait la rencontre de la Skrull Kill Krew (équipe de tueurs d’aliens créée il y a une quinzaine d’années par Grant Morrison et Mark Millar). Non seulement les personnages sont sur la couverture mais leur logo aussi. Avec ça, deux neurones suffisent pour savoir qu’ils font leur retour. Mais dans quel contexte ? Car Three-D-Man va vite être… interloqué… par les méthodes des survivants de la Krew. Il faut dire que pour tuer les Skrulls, ses nouveaux alliés ne sont pas forcément intéressé par les méthodes les plus « clean ». Plus ça tâche, plus c’est gore et plus c’est bon pour eux. En même temps c’est ce clash des cultures qui donne tout son intérêt à la rencontre, même si vous n’êtes pas forcément très familiers avec ces personnages. De toute manière les auteurs n’oublient pas les nécessaires introductions, y compris en ramenant des amis encore plus anciens de Three-D-Man. Le pique-nique de tout ce petit monde permet synchroniser les montres du lectorat… tout en permettant au Skrull Kill Krew de s’illustrer une nouvelle fois. Slott & Gage les écrivent plutôt bien et on se prend à espérer que ces anti-héros ne disparaîtront pas à nouveau dans les limbes pendant des années.

Si on aime les personnages de troisième zone que Slott affectionne, cet épisode de la série contient sa dose, comme à l’habitude. Mais ce qui fait une des forces du titre peut passer, pour certains autres lecteurs pour de distraction. En un an le scénario nous a fait rencontre une première classe de recrues, puis la Shadow team, puis Counterforce, puis une deuxième promotion (et deux nouvelles équipes du dispositif Initiative sont brièvement mentionnées au passage). Ceux qui s’étaient pris de sympathie pour des héros comme Cloud-9 ou Komodo pourraient commencer à trouver le temps long, maintenant qu’ils n’apparaissent plus guère dans la série. Et bien non, car Slott & Gage y ont pensé : les intrigues commencent à converger et on revoit certains visages familiers reprendre un rôle notable dans l’histoire.

Au passage les scénaristes n’oublient pas de mettre en place d’autres actions, comme la prise de contrôle de la base Hammond, à l’exception d’un membre fort logiquement resté derrière. Slott & Gage jettent même les petites graines de Warmachine Weapon of S.H.I.E.L.D., avec Rhodes partant pour sa propre mission. A l’issue de l’épisode les pistes sont multiples. Il n’y a pas une réaction de l’Initiative face à l’invasion mais au bas mot une demi-douzaine, sur des fronts différents. Le titre arrive donc à jouer la carte de la complémentarité avec la série centrale Secret Invasion mais à conserver son côté imprévisible. Impossible de savoir ce qui va se passer d’un épisode à un autre, parfois même d’une scène à la suivante… On ne peut que s’en féliciter…

[Xavier Fournier]