booster13a.jpg[FRENCH] Booster Gold vient du futur. L’ennui, c’est qu’il n’est pas immunisé contre les maladies du XXème siècle et le voici hospitalisé, à l’article de la mort. Tout ça va provoquer en vrac la création d’une nouvelle super-héroïne et la 1ère rencontre entre Booster et un certain Rip Hunter, maître du temps.

Avant tout, il convient de remettre les événements dans leur contexte: En 1987, l’univers DC est en plein dans le crossover Legends, lors duquel tous les super-héros sont déclarés hors la loi par le gouvernement américain. Hum. Ca m’évoque quelque chose de plus récent mais quoi donc… Bref, dans cette atmosphère de, allez, disons-le… « guerre civile », Booster Gold, héros marchant à la popularité, s’est pris le retour de manivelle en pleine poire. Le voici hospitalisé car il est pratiquement à l’agonie (et son compagnon robot Skeets a été réduit en pièce). On ne le comprendra que plus tard mais ce héros originaire du 25ème siècle n’a tout bonnement pas les anticorps nécessaires pour lutter contre les maladies de notre ère si primitive.

booster13b.jpgPour l’heure, c’est un peu le cadet des soucis de Booster puisqu’une foule anti-super-héros (ayant appris dans quel édifice il est soigné) fait irruption pour le lyncher. Booster n’aura donc visiblement pas le temps de décéder de maladie… Heureusement pour lui sa secrétaire Trixie (pensez un peu à elle comme étant pour Booster l’équivalent de Pepper pour Iron Man) s’est procuré un prototype de tenue basée sur celle de Booster. Elle devient donc un peu de manière forcée l’héroïne Goldstar, pourvue de pouvoirs magnétiques dérivés de ceux de Booster. Elle sauve son ami et, accompagné par d’autres compagnons, tout ce beau monde prend la fuite à bord d’un avion détourné, désormais considérés comme des hors-la-loi pour avoir aidé un super-héros à s’enfuir.

La solution pour sauver Booster serait peut-être de le renvoyer dans son siècle d’origine. Jack, le technicien de la bande, a écouté parler d’un certain Rip Hunter, scientifique spécialisé dans le voyage temporel. Tout ce petit monde débarque donc chez Rip. Mais à l’époque le personnage n’est encore que débutant et n’a pas encore totalement mis au point sa technique. Il a bien un prototype de sphère temporelle mais ne l’a pas totalement testé. C’est là que Booster tombe des nues. Il reconnait la sphère! C’est avec elle qu’il est venu la première fois dans le XXème siècle, quand il a trouvé cet engin… dans un musée. La sphère est donc destinée à marcher et à jouer un rôle considérable même dans l’origine future (ou passée, selon l’époque dans laquelle vous vous placez) de Booster. Sans l’invention de Rip, il n’y aurait pas eu de Booster Gold. Et ça, jusqu’à cet instant, même Rip l’ignorait puisqu’il n’était même pas sûr du bon fonctionnement de son appareil.

Ces présentations faîtes, Booster, Golstar et Rip peuvent alors « décoller » en direction de 2462, l’année d’où est venu le héros. Arrivé là-bas, Booster va tout de suite mieux et comprends donc, comme précédemment indiqué, que ce sont biens ses anti-corps du futur qui ne faisaient pas leur travail. Il décide de profiter du trajet pour prendre des nouvelles de sa mère et de sa soeur mais la première est décédée et l’autre a déménagé. Pire, Booster est là aussi considéré comme un criminel pour avoir… volé la sphère temporelle et les divers équipements qui lui ont permis de devenir super-héros dans le XXème siècle. En gros, Booster s’est donné beaucoup de mal pour fuir une époque où il était hors-la-loi et revenir à son ère natale… Où il n’est pas mieux traité. La saga se terminera dans des épisodes ultérieurs mais Booster Gold #13 à la particularité de tisser des liens forts entre la légende de Booster et celle de Rip Hunter. Par un phénomène de paradoxe temporel, chacun de ces deux héros joue un rôle déterminant dans l’origine de l’autre. Sans la machine de Rip, Booster ne serait jamais devenu un super-héros. Mais la présence de Booster joue elle un rôle déterminant dans ces débuts de Rip. Finalement, il est donc assez logique de voir leurs deux noms associés au sein de la maxi-série 52. On ne peut pas dire que l’épisode soit un chef-d’oeuvre en terme de scénario ou de dessin mais entre cette révélation et la transformation de Trixie en partenaire de Booster, son contenu à une importance méconnue…

[Xavier Fournier]


Collectorz.com Comic Collector