[FRENCH] Dernier volet de notre série sur l’univers Fawcett du Golden Age qui finit en beauté avec une chronique improbable très Oldies but Goodies sur le personnage de The Acrobat. Une nouvelle menace fait la couverture de Captain Marvel Jr. #41. Un personnage en collant jaune accroché à un trapèze menace Captain Marvel Jr. d’un pistolet. Les deux hommes semblent s’affronter à une hauteur extraordinaire. Un petit cartouche indique « A three part novelette complete in this issue: Capt. Marvel Jr. meets The Acrobat ».

Pendant 27 pages, Captain Marvel Jr. va affronter un trapéziste de cirque nommé John Green. Bien que les scénarios de la Marvel Family soient réputés pour leur caractère bon enfant, il serait surprenant qu’un homme ordinaire tienne tête au plus puissant des adolescents. Mais John Green n’est pas n’importe quel homme, c’est un lunatique. Vous me direz que si tous les lunatiques faisaient des adversaires d’exception pour les super-héros les scénaristes de comics n’auraient plus de problème.

Ce lunatique (Moonitis dans l’épisode, qui est un mot inventé) est très particulier. Sous l’influence de la pleine lune, son caractère change radicalement. Il devient violent et incontrôlable. De plus, sa force est décuplée, le rendant extrêmement dangereux. Une sorte de croissement entre Dr. Jekyll et M. Hyde et un loup-garou. Cela n’empêche pas Captain Marvel Jr. de l’arrêter et de l’envoyer en prison à la fin de l’épisode.

Au regard des moyens employés pour promouvoir sa première apparition, il est évident que Fawcett fondait des espoirs importants sur ce personnage. Il n’est donc pas surprenant de le voir revenir rapidement dans Captain Marvel Jr. #45. Mais cette fois-ci, il n’a pas les honneurs de la couverture. Une histoire sans personnage récurrent lui est même préférée. Et cette fois, pas de chapitre multiple mais simplement 9 pages mais tout de même positionnées en première place dans le magazine.

John Green est emprisonné mais il ne sait pas pourquoi. Visiblement, il ne se souvient pas de ses actions lorsqu’il est sous influence lunaire. Son gardien lui explique que son sort se jouera en fonction du rapport psychiatrique qui sera rendu prochainement par le docteur Miller. S’il est déclaré fou à cause de la pleine lune, il échappera à la peine de mort. Sinon, il sera exécuté pour avoir causé la mort de ses partenaires.

John Green est désespéré et ne comprend pas pourquoi les gens pensent qu’il devient fou à cause de la pleine lune. Pour leur prouver qu’ils ont torts, il arrache les planches de bois qui ferment la fenêtre de sa cellule et regarde la pleine lune. La « transformation » est immédiate et The Acrobat décide d’aller tuer le docteur Miller plutôt que d’être enfermé dans un asile. Il arrache facilement les barreaux de sa fenêtre cellule après avoir préparé une corde de fortune avec ses draps. En prenant appui sur un garde, il saute par-dessus l’enceinte de la cour et s’enfuit.

Il se rend directement chez le docteur Miller (mais comment a-t-il donc trouvé l’adresse ?) et brise la vitre pour rentrer chez lui. Il le trouve lisant tranquillement devant sa cheminée. The Acrobat le soulève et le jette dans le foyer. Mais le docteur Miller avait demandé à Captain Marvel Jr. de passer pendant la soirée afin de discuter avec lui du rapport qu’il comptait rendre sur John Green.

Captain Marvel Jr. s’interpose entre les flammes et le docteur Miller pour le sauver. Profitant de cela, The Acrobat s’enfuit. Il trouve refuge dans la cabane d’un gardien de chantier. Lorsque ce dernier arrive, il le tue. Mais des policiers ont été alertés par les cris de l’homme et se rendent sur place.

The Acrobat a grimpé sur la structure du gratte ciel en construction et se joue des policiers qui lui tire dessus. Mais Captain Marvel Jr. a entendu les coups de feu et arrive en volant. The Acrobat essaye de l’assommer en utilisant un boulet de démolition. Mais l’attaque est sans effet et Captain Marvel Jr. l’assomme avant de le livrer aux policiers. Deux numéros après The Acrobat est de retour ! Le Dr Miller conclu que malgré ses efforts, The Acrobat est incurable et qu’il doit rejoindre un asile d’aliéné. Il est transféré dans une ambulance avec un bandeau sur les yeux. Mais il arrive à l’arracher et sous l’effet de la lune brise ses menottes et s’enfuit (quelle drôle d’idée de choisir une nuit de pleine lune pour transférer un Moonitis !). Il s’enfuit ensuite au volant de l’ambulance.

Quelques semaines plus tard, Freddy Freeman est témoin d’un accident de voiture. Un petit garçon est percuté et il se transforme en Captain Marvel Jr. pour l’aider. Il propose de l’emmener à l’hôpital tandis que le conducteur lui donne ses coordonnées et une centaine de dollars pour les frais immédiat. Mais à peine celui-ci a t’il tourné les talons que le petit garçon demande à Captain Marvel Jr. de le lâcher et s’en va en comptant ses dollars (la ruse est visiblement connue aux USA, je l’ai même vu dans un épisode de la série Magnum P.I.).

En fin de journée, Freddy est de nouveau témoin d’un accident identique. Il reconnaît le jeune garçon qui demande de l’argent au conducteur qui propose de l’emmener à l’hôpital. Mais cette fois-ci, il s’est transformé en Captain Marvel Jr. avant l’accident et a observé que l’enfant a fait un salto arrière. Soupçonneux, il se retransforme en Freddy et suit le garçon jusqu’à une cabane ou se cache The Acrobat. Ce dernier a appris l’acrobatie au garçon qui lui rétrocède la moitié de ses gains. Il compte ainsi s’enfuir des USA. Il est bien entendu arrêté par Captain Marvel Jr. à la fin de l’épisode.

La tendance qui transparaît de cette suite d’épisode est un affaiblissement fort du personnage. Triste déchéance pour celui qui était présenté comme une menace majeure. L’apparition suivante du personnage est encore plus anecdotique. Il est simplement cité sur la splash page de l’épisode The Strange Deal of Betcha Life paru dans Captain Marvel Jr. #56 comme l’un des ennemis de Captain Marvel Jr. au côté de Sivana Jr (out de même) et de Haircut (le coiffeur) !

Malgré cela, il reviendra dès le numéro suivant du magazine pour un nouvel épisode. Freddy Freeman passe voir le Dr Miller pour prendre des nouvelles de The Acrobat. Le Docteur lui montre son patient en train de faire des barres parallèles dans la cour en attendant la tombée de la nuit afin de voir s’il est toujours sujet à ses crises de Moonitis. Mais le prisonnier se sert de ses agrès pour s’enfuir. Freddy se change en Captain Marvel Jr. et sauve un gardien d’une chute mortelle. Mais The Acrobat a profité de cette diversion pour se cacher dans une charrette de foin. Captain Marvel Jr. fait l’erreur de ne pas la fouiller. Le soir, les paysans commencent à la décharger avec des fourches et The Acrobat en surgit et les tue un des paysans. Il s’enfuit avec les autres à ses trousses. Mais la lune est caché par un banc de nuage et il devient faible. Il se cache alors dans un épouvantail. Les paysans appellent la police qui prévient Captain Marvel Jr.. Ce dernier se rend sur place et lui tend un piège en peignant une fausse pleine lune qu’il emporte dans le ciel. En la voyant, The Acrobat est repris d’une rage incontrôlable et essaye de tuer un autre paysan. Mais Captain Marvel Jr. l’assomme et le ramène en prison.

Depuis la première apparition de The Acrobat, pourrions conclure que John Green possède en permanence sa super-force mais qu’un verrou psychologique ne lui permet de l’utiliser qu’en présence du stimulus visuel qui est la pleine lune. Car il n’entre en crise non pas les nuits de pleine mais lorsqu’il voit la pleine lune (ou un simulacre) ou est baigné par ses rayons. De la même manière nous pouvons conclure de ces épisodes qu’il est en permanence schizophrène mais que sa deuxième personnalité apparaît lorsqu’il pense qu’il y a pleine lune et non à cause des effets physiologique que provoque réellement la pleine lune.

Sa dernière apparition lui redonnera un peu du prestige de sa première apparition puisqu’il a de nouveau les honneurs de la couverture de Master Comics #112. Un nouveau gardien est affecté à l’asile où est enfermé The Acrobat. Malgré les avertissements du directeur il entre dans sa cellule une nuit de pleine lune. Le prisonnier le tue et échange ses vêtements avec son uniforme après l’avoir défiguré pour faire croire à sa propre mort. Il monte ensuite dans un train et tue le contrôleur qui essaye de le verbaliser. Mais Freedy Freeman est dans le même train et se transforme en Captain Marvel Jr. mais arrive trop tard. Il demande à tout le monde de rester dans son compartiment pendant qu’il essaye de retrouver le tueur. Mais The Acrobat qui s’est enfermé dans un compartiment pour changer de vêtement comprend que son pire ennemi est dans le train et en saute en marche.

Captain Marvel Jr. trouve néanmoins l’uniforme du gardien et se rend à l’asile. Le directeur lui confirme que le gardien a disparu et que The Acrobat est mort. Soupçonneux Captain Marvel Jr. demande un complément d’enquête et découvre la substitution.

Pendant ce temps, The Acrobat a acheté un costume d’acrobate avec l’argent trouvé dans les vêtements qu’il a dérobé et a acheté un costume d’acrobate avec un masque pour ne pas être reconnu. Il s’est fait engagé dans le cirque Grayson (et oui !). Captain Marvel Jr. arrive peut de temps après et se change en Freddy pour enquêter. The Acrobat a assisté à la transformation et l’assomme avant d’essayer de le tuer pendant son spectacle. Mais Freddy se transforme de nouveau et capture The Acrobat avant de le ramener à l’asile.

Le nom du propriétaire du cirque de ce dernier épisode n’est pas anodin puisqu’il s’agit de celui de Dick Grayson (le premier Robin) qui était l’une des vedettes d’un numéro d’acrobate de cirque avec ses parents avant qu’ils ne soient tué. Clin d’œil ou non, il s’agit d’une porte très simple pour raccrocher The Acrobat à la continuité DC Comics.

Dans cet épisode, le scénariste essaye visiblement de redonner de l’ampleur au personnage en lui faisant découvrir le secret de Freddy. Mais ce sera sa dernière heure de gloire puisque le personnage ne reparaitra plus jamais dans un comics. Il faut dire que Fawcett arrêtera complètement ses lignes de comics quelques années plus tard.

Mais au-delà de cette décision, il apparaît assez clairement que le potentiel du personnage était bien plus faible que ne le laissait penser l’entrée en force qu’avait faite le personnage. The Acrobat est maintenant complètement tombé dans l’oubli puisqu’il n’est jamais reparu dans un comic. Une recherche sur internet ne donnera quasiment aucune réponse et il semble que ses seules apparitions contemporaines aient été dans une suite de fanfiction sur la Marvel Family ou The Acrobat est associé à Ibac et à la Sivana Family (consultable ici : http://dark_mark.tripod.com/marvelfam1.htm).

Dark Mark propose d’ailleurs une lecture intéressante des pouvoirs de The Acrobat. Associé à Ibac, il combat Captain Marvel Jr. dans l’espace sans aide respiratoire. De plus, il y apparaît comme beaucoup plus fort puisqu’il arrive à faire mal à Captain Marvel Jr., ce qui n’était clairement pas la cas dans les épisodes historiques.

Il semblerait que Dark Mark a retenu l’explication physiologique des pouvoirs de The Acrobat. Ainsi, ses pouvoirs semblent augmentés plus il est proche de l’astre lunaire. DC Comics n’ayant visiblement pas l’intention de relancer ce personnage, il est fort à craindre qu’aucune explication « officielle » ne vienne trancher entre ses deux interprétations.

En France, The Acrobat est apparu deux fois dans l’hebdomadaire Mon Journal des éditions Aventures et Voyages. Il n’aura pas l’honneur de sa première apparition mais des deux suivantes, malheureusement plus modestes. Ces apparitions étaient des prétextes valables pour dédier un article qui semble visiblement unique sur Internet pour tirer un peu ce personnage de l’oubli dans lequel il est tombé (comble d’ironie pour un personnage qui se nomme The Acrobat).

[Jean-Michel Ferragatti]