La Bibliothèque de l’Université Lyon III (Jean Moulin) accueille jusqu’au 29 novembre une exposition consacrée à la « Société des Comics ». C’est à dire l’univers des comic-books comme témoin de son époque, qu’il s’agisse de mœurs, de valeurs morales, de technologies, ou de politique. L’inauguration se déroulait ce vendredi soir…

Lyon, capitale des Gaules, a toute une histoire commune avec la présence en France des comics. Une histoire qui n’a pas toujours été facile, les responsables des Editions Lug se faisant à l’époque houspiller par les pouvoirs publics ou par les « pères la morale » pour avoir « osé » publier Strange, importer des super-héros ou Conan. Du chemin a depuis été parcouru et plusieurs expositions ont depuis rendu justice à Lug et aux autres éditeurs de BD populaires. Si le passé de Strange et de Lug était dûment référencé lors des discours d’inauguration des universitaires, l’exposition accueillie à dater de ce jour à la Bibliothèque de la Manufacture (6 Rue Pr. Rollet Lyon 8ème) est d’un autre ordre puisqu’elle s’intéresse… à ce que les comics racontent sur la société, sur leur temps, sur leurs auteurs et (peut-être) sur ceux qui les lisent. En clair, elle évoque aussi bien les crépitements de Jack Kirby que des couvertures récentes d’Erik Larsen…

Etant partie prenante dans l’écriture de l’exposition (au côté de noms tels que J.P. Gabilliet, J. Depelley, Pascal Robert ou encore Michel Montheillet) je ne m’étendrais pas sur la qualité/non-qualité de l’exposition (ces quelques photos parleront d’elles-mêmes). Notez aussi qu’un petit catalogue d’exposition (120 pages reprenant l’essentiel des textes et de l’iconographie) est édité pour l’occasion. Diffusé gratuitement, son tirage est limité à quelques centaines d’exemplaires et il devrait donc être rapidement épuisé. Pour ce qui est du vernissage, les responsables du lieu expliquaient que c’était la première fois qu’ils profitaient d’un public si nombreux pour une inauguration d’exposition. Il faut dire que « La Société des Comics » se déroule en parallèle du festival Lyon Game Show / Comic’ Gone qui se tient ce week-end, à la Halle Tony Garnier. L’occasion pour certains des auteurs de comics déjà présents pour le week-end de se joindre à la fête. L’expo, elle se poursuit donc jusqu’au 29 novembre 2018, avec plusieurs animations annexes (la première se déroulait d’ailleurs cet après-midi, avec une master class de John Higgins).

[Xavier Fournier]