Comic Con Paris 2013 Jour 4

8 juillet 2013 Non Par Comic Box

[FRENCH] Il a fait chaud sur le Parc des Expositions de Villepinte ce dimanche, pour le Comic Con’ Paris mais la chaleur ne dcouragerait pas les fans de ddicaces ou les amateurs de cosplay. Vous n’en verrez pas beaucoup dans les photos qui suivent car c’tait une grosse journe pour Comic Box (avec trois animations en l’espace de quelques heures) d’o la difficult d’tre dans le mme temps dans les alles. Premire halte pour nous ds 10 heures du matin, pour la Masterclass de David Finch. Avec encore un peu de jetlag mais aussi trois jours de convention dans les jambes et dans les bras (et, pour avoir vu ses magnifiques ddicaces on peut vous dire qu’il n’a pas fait semblant), l’artiste des premiers pisodes de Justice League of America et de Forever Evil faisait preuve d’une grande pdagogie et expliquait comment il construit ses personnages et comment il les sculpte en utilisant ombres et traits. Au terme d’une heure et quart, la Masterclass se terminait par quelques questions des spectateurs, le public n’oubliant pas de remercier chaleureusement l’artiste pour sa disponibilit.

[nggallery id=449]

A peine la rencontre avec David Finch termine, il nous fallait nous tlporter sur la scne du « Quartier Web », pour une confrence consacre aux fanfilms. Une belle slection de ralisateurs avaient fait le dplacement. Autant de talent qui ont pu donner corps des versions de Batman, de Daredevil, de l’univers de Loisel ou de celui de Stephen King pour n’en citer que quelques-uns. Geoffrey Bisiaux, le ralisateur de Mad Wolf – Robin Origins (dont nous vous avons dj parl ICI) avait fait le dplacement pour nous parler des coulisses de son projet. Mais il n’tait pas venu seul. Le comdien Laurent Le Doyen, qui incarne une sorte de proto-Joker dans le film, avait galement fait le dplacement pour nous expliquer ce qu’il y avait d’intressant participer de telles productions. Nicolas Duval, lui, dcrivait son exprience qui lui a permis d’adapter l’cran le travail de Loisel… avec la collaboration de ce dernier. David Sarrio, bien connu des lecteurs de longue date de Comic Box, est un recordman des fanfilms franais tirs de comics, avec son Daredevil datant d’une douzaine d’annes mais aussi des versions du Punisher et de Hulk (Projet Gamma). Son actualit concerne le chantier d’un film qui, s’il n’est pas adapt d’une oeuvre pr-existante, n’en demeure pas moins une relle envie de fan : Powerless, lanc avec l’aide des internautes. Et le titre de la rencontre, « Fanfilms, les hros du couloir » s’avrait prophtique puisque le ralisateur Guillaume Heulard allait vite nous expliquer comment, faute d’endroit pour pouvoir tourner son film, il avait t oblig de convertir son propre domicile en plateau de tournage et… de replier ses derniers meubles dans des recoins. Aprs avoir adapt une nouvelle de Stephen King en toute lgalit selon le programme Dollar Baby, Guillaume profitait de ce dbat pour annoncer son nouveau projet, Metro 2033, adapt du livre de Dmitry Glukhovsky (qui est devenu galement un jeu vido). Mieux : Il nous montrait en exclusivit le teaser de ce nouveau projet. Plus basique dans son approche (pas encore d’images en mouvement montrer), Julien Mokrani jouait lui aussi au jeu des rvlations, annonant non pas un nouveau fanfilm mais bien… un long-mtrage ! L’adaptation de la BD Les Sentinelles (de Xavier Dorison et Enrique Breccia, publie chez Delcourt). Ce film ambitieux, produit par Alexandre Aja et Pavlina Hatoupis, mettra en scne les surhommes augments de la BD, sorte de « robocop » transpos dans l’univers de la Premire Guerre Mondiale et selon des codes qui ne sont pas trangers aux comics. Julien devanait ainsi l’annonce officielle, faite un peu plus tard dans la journe. Et nous montrait, s’il en est besoin, que le fanfilm ouvre des portes !

En fin d’aprs midi, une partie de l’quipe actuelle et passe de Comic Box se runissait pour marquer le cap des 15 ans du magazine, le temps d’une confrence anime par Eric Nahon (Reporter et Directeur Adjoint de lInstitut Pratique de Journalisme et Journaliste). Certains intervenants n’avaient pas pu faire le dplacement: Fabrice Sapolsky (le fondateur de Comic Box) et Pierre Bisson (actuel maquettiste du magazine) prenaient la parole par le biais de vidos enregistes. On passait en revue la gnse de CB, la douleur de certains bouclages, le souvenir d’interviews pittoresques ou bien de demandes de mariage arrives la rdaction ! Et, bien sur, quelques questions du public trouvaient rponse. Ce dimanche soir le Comic Con Paris 2013 se terminait… Et nous, nous commencions les 15 annes suivantes de Comic Box !

[Xavier Fournier]