L’événement Spider-Geddon fait rage dans toutes les séries Spider-Man. De multiples mini-séries nous présentent les aventures de personnages aux pouvoirs d’araignée. Ce deuxième numéro de Vault of Spiders explorent trois versions alternatives du Tisseur, chacune avec son ton propre. Des personnages qu’on aimerait revoir par la suite…

Vault of Spiders #2 [Marvel Comics]
Scénario de Jed McKay, Cullen Bunn, Ryan North, & Geoffrey Thorne
Dessins de Scott Koblish, Mark Bagley, David A. Williams & Todd Harris
Parution aux USA le mercredi 14 novembre 2018

La première de ces trois aventures revient sur les origines d’un héros déjà croisé dans la série principale Spider-Geddon : Spiders-Man. Personnage important dans la saga, il a ici le droit à deux artistes de choix : Cullen Bunn côté scénario et Mark Bagley aux dessins. Dans cette réalité, Peter ne se fait pas mordre par une seule araignée radioactive mais par des centaines. Un peu à la manière du vilain Swarm (Essaim en VF), il devient la conscience collective de toutes ces araignées. Bunn accentue ce côté horrifique en plaçant notre héros dans un monde où les Bouffons (Bouffon Vert, Demogoblin, Super-Bouffon…) terrorisent la population. Les traits si caractéristiques de Mark Bagley en font une histoire qui s’ancre directement dans la mythologie de Spider-Man.

« Our spider-army will be legion! »

La seconde histoire ne met pas en scène Peter Parker mais May Parker. Apparue pour la première fois dans What if? #23 de 1980, Spider-Ma’am avait refait surface durant « Spider-Verse », le précédent événement réunissant les Spider-Men. L’histoire de huit pages est traitée sur le ton de l’humour puisque l’héroïne y affronte un vilain taillé pour elle : le Vautour. Un vieil homme versus une vieille femme… C’est un peu facile. Aux dessins, David A. Williams nous propose un style beaucoup plus rond, proche de ce qu’on pouvait retrouver aux débuts des années 2000 dans la gamme pour jeune public Marvel Age.

Enfin, pour la dernière intrigue, c’est encore un proche de Peter qui a obtenu des pouvoirs de super-héros : le Capitaine George Stacy, père de Gwen. Dans cet univers, le policier est blessé à la jambe mais c’est pour mieux dissimuler son rôle de justicier. Vêtu d’un costume noir orné d’une araignée, il tente de sauver des innocents pris en otage par une nouvelle version du Shocker. Au caractère froid, aux méthodes expéditives et avec un costume sombre, il fait penser à Spider-Man Noir. Et avec ce qu’il s’est passé dans Spider-Geddon, il serait la recrue parfaite pour compléter l’équipe…

On aurait bien pris encore quelques numéros de Vault of Spiders mais Spider-Geddon touchant bientôt à la fin, ça ne sera pas le cas. Dommage.

[Pierre Bisson]