Nouvelle mouture des Challengers of the Unknown, New Challengers tire parti d’événements survenus dans les phases initiales de Dark Nights: Metal : la mystérieuse Challengers Mountain a refait surface. Mais ce qui se passe à l’intérieur est édifiant. Quatre nouveaux aventuriers se retrouvent enrôlés de force pour lutter contre l’Inconnu. Et malheur à qui oserait remettre en question ce surplus de temps. Scott Snyder, Aaron Gillespie et Andy Kubert dépoussièrent le concept des Challs et transfèrent le mystère à l’intérieur même du groupe.

New Challengers #1New Challengers #1 [DC Comics]
Scénario de Scott Snyder & Aaron Gillespie
Dessins d’Andy Kubert
Parution aux USA le mercredi 16 mai 2018

Dans la gamme New Age Of Heroes, New Challengers a ceci de particulier qu’il ne s’agit pas véritablement d’un nouveau titre mais de la réintroduction des Challengers of The Unknown, lancés en 1957 par Dave Wood (assez régulièrement oublié) et Jack Kirby. Réinventer les Challs, ce n’est pas en soi une idée nouvelle. Plusieurs projets ont choisi la voie de la déconstruction. On se souviendra d’une mini-série par Jeph Loeb et Tim Sale qui tuait la moitié du groupe historique ou encore de la version de Didio et Ordway qui faisait de tous les personnages les concurrents d’une émission de Real-TV. Cette dernière tentative ayant tourné court, Scott Snyder et Aaron Gillespie préfèrent d’ailleurs l’oublier sans autre forme de procès et induire au contraire que la série des années cinquante revient dans la continuité. Si ce n’est que les Challengers ne se sont jamais arrêtés. Restés dans l’ombre, les membres ont été remplacés au fil du temps et selon les besoins. Dans un twist qui n’est pas sans rappeler (de loin) la série TV Lost (avec un grain de Twilight Zone), la montagne attire à elle des personnages triés sur le volet, qui se retrouvent incorporés de force. Et malheur à ceux qui ne seraient pas intéressés !!! Outre le faire de poser les bases de cette nouvelle incarnation sur le canal historique tel que voulu par Wood et Kirby, ces New Challengers sont un peu un hommage à toutes ces équipes d’aventuriers du bizarre qui rodaient chez DC à la jonction des années cinquante et soixante. Il y a un peu des Secret Six originaux (obligés de travailler sous la menace), un peu du mystère des épisodes initiaux de la Doom Patrol et le sens de la fatalité de la mouture contemporaine du Suicide Squad. Grâce à leurs twists dramatiques internes, ces New Challengers sont déjà intéressants avant d’avoir affronté officiellement le moindre ennemi extérieur. Parce que le pire danger, en un sens, vient de l’intérieur, de la mystérieuse structure qui les utilise. Le tout donne du suspens et de la pertinence, on a vite envie de savoir la suite.

« You have been selected to join a proud tradition of death-defying adventurers called the Challengers of the Unknown. »

En théorie, les New Challengers ne sont pas aussi bling-bling, aussi intuitivement attractifs que certaines des nouvelles séries lancées par DC Comics ces dernières semaines. D’ailleurs l’éditeur préfère, malgré les auteurs bankables impliqués, partir sur le principe d’une mini plutôt que sur un titre illimité. Cependant, une fois qu’on se lance dans la lecture, on est vite accroché. On a beaucoup plus d’empathie pour ces inconnus que pour les Immortals Men, par exemple. Parce qu’ici on ne sait réellement pas où placer le curseur. Le danger peut survenir d’une case à une autre (et les scénaristes ne s’en privent pas). Avoir un dessinateur fiable et expérimenté tel qu’Andy Kubert joue aussi dans l’ambiance, dynamisant les scènes de dialogues. Difficile de savoir dans quel état ces New Challengers finiront la mini mais c’est une très bonne surprise.

[Xavier Fournier]