Hugo Strange est l’un des plus anciens adversaires de Batman. Et il a décidé de s’attaquer à certaines personnes qui le connaissent très bien. La cible du jour, en plus du Chevalier Noir de Gotham, c’est celui qui a fait de lui un maître de l’évasion : Mister Miracle. Mais pas celui que vous pensez…

Detective Comics #997Detective Comics #997 [DC Comics]
Scénario de Pete Tomasi
Dessins de Doug Mahnke
Parution aux USA le mercredi 30 janvier 2019

L’idée des professeurs de Batman, autant de spécialistes qui lui ont tout appris sur une discipline, est utilisée depuis plusieurs décennies par les auteurs de DC Comics. Comme Bruce Wayne a parcouru le monde entier pour se former à tout, c’est une recette inépuisable, à laquelle on peut rajouter autant de « profs » que possible. Que Batman soit devenu l’un des héros les plus difficiles à emprisonner de DC après avoir étudié auprès de « Mister Miracle » ou plutôt Thaddeus Brown, l’ex-mentor de Scott Free, est donc une extension logique de sa mythologie et une manière bienvenue de le rattacher à un autre héros de DC. Ce qui est plus surprenant avec cet arc, c’est que Brown n’est plus simplement le type sacrifié dans Mister Miracle #1, quand Scott Free est arrivé sur Terre, mais aussi un « maître » bien vivant qui a déjoué la mort. N’empêche que Batman et Thaddeus se retrouvent tous les deux emprisonnés dans un piège mortel. Le point faible de l’épisode, bien sûr, c’est que quelqu’un tombant sur les deux plus grands spécialistes de l’évasion les attache à un piège plutôt que de venir à bout d’eux pendant qu’ils sont inconscients. Mais la situation a aussi les avantages de ses inconvénients, à savoir réintroduire un personnage qui peut avoir son intérêt dans d’autres sagas mais aussi et surtout redonner à Batman l’occasion de vivre une aventure qui repose sur ses compétences d’as de l’évasion.

« Where’s Aquaman when you need him? »

On connait déjà la doublette Tomasi/Mahnke, rencontrée sur d’autres projets. Mais le style nerveux, les corps tendus du dessinateur, sont particulièrement indiqués pour véhiculer la tension de ces deux héros coincés et obligés de trouver une issue en quelques instants. Tout en étant résolument moderne, il y a quelque chose d’old school dans cet épisode (spécifiquement un peu à Batman #166, en 1964, avec un Batman qui déjà manquait de se noyer), impression qui vient sans doute du fait que la moitié des pages sont sans dialogue, alors qu’on accède directement au monologue interne de Batman, à son raisonnement en temps réel. Le ventre du numéro repose plus sur un jeu d’illusions qui aurait sans doute mérité un parti pris graphique un peu plus aérien et baroque (Mahnke reste très « physique » via ses masses d’ombres). Même si finalement il s’agît de retomber sur Hugo Strange de façon plus attendue, cet épisode est plaisant à lire et tient la route par rapport aux événements de la série Batman, qui sont sans doute plus « en vue ». Detective Comics #997 est une aventure efficace, alors que le compte à rebours vers le numéro 1000 est enclenché…

[Xavier Fournier]