La quête de Wally West à travers le multiverse continue. Mais le retour de certains protagonistes proches du bolide va tout remettre en question. Une mini-série un peu « lente » mais qui cherche à rattraper les erreurs commises avec le personnage ces derniers mois.

Flash Forward #5 (DC Comics)
Scénario de Scott Lobdell
Dessin de Brett Booth
Parution aux USA le mercredi 15 janvier 2020

Wally West, l’autre Flash, parcourt différents mondes sur les ordres de Tempus. Chargé de récolter la matière à l’origine de la corruption de ces planètes, il court de l’une à l’autre, en espérant au final retrouver ceux qu’il aime : sa famille perdue depuis Flashpoint. Ce numéro est l’occasion de revoir rapidement les deux rejetons de Wally et Linda. Iris porte encore son costume d’Impulse, tandis que Jay enfile à nouveau ses collants orange. C’est également l’occasion pour Flash de revenir sur ses origines et les bouleversements qui ont eu lieu dans sa vie avec Flashpoint. Si le personnage de Pandora est montré en arrière-plan, on se demande comment le scénariste va raccrocher les wagons avec ce qu’il s’est passé à l’issue de Doomsday Clock. En effet, on a appris que le Dr Manhattan de Watchmen était responsable des anomalies temporelles au sein de l’univers DC actuel. Ici, on reste dans le flou. Lobdell préférant utiliser ce qu’il a expliqué dans l’arc « Le retour de Wally West » publié dans Titans Rebirth. Wally a donc disparu dans la Force Véloce à cause de Flashpoint et de son ennemi Abracadabra. On doute que l’ultime chapitre de Flash Forward, à paraître le mois prochain, apportera plus de réponse. Ça serait nécessaire pourtant…

« Instant before the Flashpoint, they were gone… »

Au dessin, Brett Booth continue d’assurer le spectacle. Que ce soit sur les plans d’action ou sur les scènes de dialogue, l’artiste est à l’aise avec les personnages qu’il traitre. Déjà dessinateur sur l’arc précédemment cité de Titans, c’est lui qui a ramené Wally au sein du DCU il y a quelques années (avec déjà Scott Lobdell au scénario). Il a aussi eu l’occasion de mettre en scène Barry Allen dans la série principale Flash. Autant dire qu’il est plus qu’à l’aise avec les « speedsters ». Son travail est également mis en valeur par l’encrage de Norm Rapmund, acolyte quasi-régulier de Booth.

Comme d’habitude, on doute qu’une mini-série comme Flash Forward révolutionnera le DCU. Si au moins, elle pouvait réhabiliter le statut de Wally West…

[Pierre Bisson]