Walking Dead S04E06[FRENCH] Walking Dead fait un écart important de la formule habituelle en nous montrant ce qui s’est passé pendant tout ce temps pour… le Governor. Ceci pourrait aussi bien être le premier épisode d’un spin-off racontant les (més)aventures du personnage. Et vous savez quoi ? On y prendrait goût. La preuve est faite que la série peut perdurer même quand aucun des personnages de la première saison n’est dans les parages…

Récit homérique

Walking Dead (que ce soit à la TV ou dans le comic-book d’origine) nous a habitué à être surtout centré sur l’odyssée d’Ulysse et de son jeune fils Télémaque. Euh, pardon, de Rick Grimes et de son fils Carl. Mais voici qu’on s’intéresse cette fois-ci plus à leur équivalent du Cyclope, celui qui fut l’ogre de la troisième saison et dont le retour était attendu comme un événement. Contrairement à la BD le Governor n’est pas mort (en tout cas pas pour l’instant) en attaquant la prison et les auteurs du show choisissent ici une approche qui n’est pas sans évoquer l’épisode « The Other 48 Days » de Lost, celui où on découvrait ce qu’il était advenu des occupants de la queue de l’avion. Là, on retrouve le grand méchant tel qu’on laissé à la fin de la saison 3, après qu’il ait exécuté de sang froid une partie de la population qu’il était supposé protéger. Ses derniers fidèles et lui sautent dans une voiture, s’éloignent… et hop, fondu en noir, la nuit englobe ce personnage qui n’a pas digéré la défaite au point de se laisser aller, de sombrer au fond du trou. Par facile, dans ces conditions, de rester le meneur d’homme qu’il fut…

Walking Dead S04E06

La rage et l’oubli

En situation d’échec à tous les niveaux (tiens d’ailleurs les échecs joueront un rôle un peu plus loin), l’ex-Governor qui ne gouverne plus grand chose se laisse aller à une dernière colère, à écraser rageusement les dernières traces de la communauté qu’il dirigeait. Et puis il ne lui reste pratiquement plus que l’oubli, l’envie de mourir, de s’abandonner. Il lui faut disparaître dans tous les sens du terme. A moins bien sur qu’en relevant la tête quelque chose attire son attention, le force à un dernier sursaut. Assez vite il va rencontrer d’autres survivants qui ne sont bien sûr pas au courant de son passé. Et lui va se bâtir une nouvelle vie sur fond de mensonge et de silence. A partir de là on peut se demander s’il va vraiment se laisser amadouer où si le personnage est encore en train d’embrouiller d’autres gens. S’il tient la chance d’une rédemption ou s’il va tout jeter au brasier. Est-ce que le tigre a rogné ses griffes ou bien est-ce qu’il les cache le temps d’amadouer sa proie ?

Walking Dead S04E06

No limit

Alors qu’il y a quelques semaines on annonçait que Walking Dead donnerait naissance, à termes, à une série parallèle centrée sur un autre groupe de survivants, cet épisode est un bon test. Alors oui, bien sûr, si vous suivez la série seulement en raison de Michonne, Daryl Dixon ou d’autres visages habituels, vous risquez d’être déçus. Mais d’une le Governor n’est pas le personnage le moins intéressant. Et de plus dans le cas présent le fait qu’il soit si différent de son modèle de la BD fait qu’on le rangerait presque dans le camp des personnages inédits. Et à partir du moment où il a échappé à la mort, il devient une véritable page blanche sur laquelle tout peut s’écrire. Ou pas. Et c’est captivant. Bien sûr on aurait pu faire sans un ou deux archétypes (l’ingénue qui ne manque pas de prendre en pitié le monstre déchu). Mais jusqu’à la fin on se demande s’il ne va pas prendre ses jambes à son cou et trahir, à nouveau, ceux qui ont confiance en lui. Et au final la situation débouche encore sur autre chose. Du Walking Dead intéressant sans Rick et sa bande ? Oui, c’est possible. La preuve.

[Xavier Fournier]