Walking Dead S05E04[FRENCH] Où est passée Beth ? Elle a peut-être échappé au pire, en trouvant à sa manière un autre sanctuaire. Un bâtiment protégé des zombies où une nouvelle société est en train de se mettre en place. Mais comme toujours, rien n’est parfait en ce bas monde…

Fourmiz

Walking Dead nous donne cette semaine ce qui est sans doute l’épisode le plus faible depuis le début de saison. D’une certaine manière, c’est logique puisque loin du côté « chorale » de ces derniers temps, il est centré sur Beth, dont on prend finalement quelques nouvelles, bien que l’ellipse fait qu’on ne sait trop combien de temps elle a passé dans les vaps. Après un parallèle évident avec le réveil de Rick dans la saison 1, Beth s’éveille en effet dans une clinique. Pardon : on devrait dire une fourmilière tant la société s’est organisée entre les « soldats » (des policiers bien extrêmes) et les « ouvrières » (les aides-soignants, pratiquement réduits au rang d’esclaves). Dans ce monde en vase clos, tout le monde doit mériter sa place. Ou disparaître.

Walking Dead S05E04

Même visage mais…

Beth doit porter sur ses frêles épaules tout le poids de l’épisode et… c’est un peu juste et pour plusieurs raisons. D’abord, il y a le côté atone du personnage. Là, auteurs et production passent à côté de l’évolution dans la seconde partie de la saison précédente, quand elle était en tandem avec Daryl Dixon. On fait un bond en arrière (souligné par une référence aux stigmates de sa tentative de suicide, dont on n’avait plus parlé depuis des lustres). Là, Emily Kinney joue la petite sÅ“ur Greene dans une telle économie et dans un contexte si différent, plus guindé et plus « propre » (l’essentiel des scènes zombies étant gardé pour la fin, et elles restent fugaces). Si bien qu’à un moment, on a presque l’impression d’être tombé sur le pilote d’une série en huis clos, un peu à la J.G. Ballard, où Emily Kinney aurait un rôle. Mais qui ne serait pas vraiment la Beth que l’on a pu voir il y a quelques mois.

Walking Dead S05E04

Convalescence ?

La trame de départ de l’épisode n’est pas mauvaise mais la réalisation n’est pas forcément aussi oppressante qu’elle devrait l’être. Peut-être parce que l’on veut nous faire comprendre que la règle du jeu est ici différente. Ok. Mais l’épisode ne pas réellement « vendu » le pourquoi et comment d’une force de police armée. Peut-être qu’avec un peu plus de soignants dans la clinique, on comprendrait que la milice surveille son peuple mais là, c’est un peu léger niveau figurant et cela fait quand même beaucoup pour surveiller un médecin et deux ou trois infirmiers/patients. Qui plus est il semble que l’on mettra plusieurs semaines à sortir de cette boucle et je ne crois pas que ce soit un bien de gérer la chose à part. Le parcours de Beth fonctionnerait sans doute mieux s’il était intercalé avec les autres intrigues de Rick, Abe et des autres. Un Walking Dead poussif cette semaine…

[Xavier Fournier]