Avant-Première VO: Tracker First Look

Avant-Première VO: Tracker First Look[FRENCH] Top Cow s’est découvert un nouveau partenaire en HVE, une société qui va publier via l’éditeur un certain nombre (indistinct pour l’instant) de nouvelles séries. Tracker ouvre le bal avec un côté gore indéniable et une vague histoire de loup-garous. Ce « First Look » est avant tout une sorte de numéro zéro et nous n’aurons donc pas toutes les réponses. Ni même toutes les questions ?

Tracker [Top Cow] Scénario de Jonathan Lincoln
Dessin de Francis Tsai
En vente en octobre 2009

Tracker First LookDifficile de ne pas se lancer dans la lecture de Tracker sans penser fortement à la série TV « Fringe » : Dans la scène d’ouverture une blonde travaillant pour le FBI est réveillée en plein nuit pour venir enquêter sur une scène de crime « étrange ». Autant dire que pour peu qu’on ait déjà ne serait-ce que zappé quelques instants sur le feuilleton en question, on se sent en terrain de connaissance. Mais, comme l’indique la couverture (qui elle m’a plutôt fait penser au Ash des Evil Dead), le protagoniste principal de la série n’est pas la blonde en question mais bien un homme impliqué contre son gré dans une histoire de loup-garous.

A ce niveau, parmi les rares choses tangibles de ce preview, on a les dessins de Francis Tsai, assez fidèle à l’ambiance Top Cow, qui rend la lecture pas désagréable bien que forcément un peu « attendue ». L’histoire de loup-garou ne prend pas réellement corps à ce stade (normal, on n’est pas réellement dans le cadre du #1), la présence de monstres poilus se résumant à la couverture et une vague case à l’intérieur. Difficile, donc, de savoir ce qui fera (ou pas) l’originalité de ces lycanthropes une fois la série réellement enclenchée. Reste donc pour se distinguer deux éléments : d’une part l’ambiance FBI (mais là, comme nous l’avons dit, le parfum de omniprésent de Fringe atténue le côté « découverte » du bouquin) et l’autre le héros. Mais lui aussi part sur quelques principes classiques (pas très éloigné d’un des héros de Berserker, également publié chez Top Cow). Reste alors pour se distinguer un côté gore sur lequel les feuilletons TV n’osent en général pas s’aventurer…

Le verdict est simple : l’ensemble n’est pas désagréable à lire et on ne peut pas parler de défauts de conception. Les auteurs peuvent respirer: On ne s’enfuie pas dans l’autre direction en disant « plus jamais je ne lirais ce truc », c’est certain. Maintenant on espère que dans le #1 de la série on nous réserve un twist qui nous permettra de sortir de cette impression générale de déjà vu. La « profession de foi » du scénariste Jonathan Lincoln, à la fin de ce preview a effectivement l’air de promettre que son approche des lycanthropes (enfin, les « lupines » comme ils sont appelés dans la série) sera différente, débarrassée du folklore des balles d’argent et de la pleine lune. On en demande pas mieux que s’éloigner des chemins connus. Pour l’heure, si on considère que ce preview est le premier comic de HVE, c’est plutôt un bon début, qu’il conviendra cependant de confirmer au moment du #1.

[Xavier Fournier]
Comments: 2

Laisser un commentaire

error: Content is protected / Le contenu de ce site est protégé !!