Avant-Première VO: Review X-Men #7[FRENCH] Avec les répercussions de Battle of the Atom, Brian Wood est obligé de réorganiser un tout petit peu le groupe et de remplir un siège vide en ramenant une autre mutante dans le giron des X-Men. Et c’est aussi, par ailleurs, l’occasion pour Terry Dodson de relooker une Lady Deathstrike qui va visiblement poser bien des soucis à l’équipe.

X-Men #7X-Men #7 [Marvel Comics] Scénario de Brian Wood
Dessin de Terry Dodson
Parution aux USA le mercredi 20 novembre 2013

Kitty partie vers d’autres horizons, Brian Wood rétorque en amenant « M », alias Monet, dans son équation. Ce qui mine de rien n’est pas à la portée de tout le monde qui cette jeune mutante, récemment débarquée d’X-Factor, a une mentalité bien à part, sans doute difficile à écrire. Parmi les auteurs qui l’ont utilisé, Peter David se distingue mais sinon c’est un peu le vide. Et là, Wood trouve la bonne mesure pour qu’en quelques cases Monet soit comme à la maison, s’identifiant en prime avec un(e) membre du casting.  Wood n’oublie pas non plus son fil rouge dans la série (la maternité adoptive de Jubilee), qui continue d’évoluer.

Le clou du spectacle cette fois-ci reste quand même – comme l’indique la couverture – la réintroduction d’un Lady Deathstrike revue de fond en comble, moins « ninja » et plus « folklore sud-américain ». Elle y retrouve (un peu, mais c’est déjà mieux qu’avant) de la superbe, un goût de neuf et de dangerosité. Ce n’est pas « bouh-hou-hou Wolverine il a pris le métal de mon papa » ou « tiens cette fois je vais faire partie des Reavers sans trop savoir pourquoi ». Terry Dodson est aussi un composant important de ce relookage et – la fin le prouve – les deux auteurs n’ont pas fini de puiser dans le répertoire des bad girls pour les lancer contre les mutant(e)s de l’académie Jean Grey. Un début d’arc intéressant.

[Xavier Fournier]