[FRENCH] Walking Dead passe le stade du 75ème épisode et, même après tout ce temps, le scénariste Robert Kirkman ne s’interdit rien. En clair, la position d’un des personnages devient de plus en plus instable… Et en prime les lecteurs ont droit à un bonus en couleurs totalement croustillant !

Walking Dead #75 [Image Comics] Scénario de: Robert Kirkman
Dessins de: Charlie Adlard, Cliff Rathburn, Ryan Ottley
Sorti aux USA le mercredi 21 juillet 2010

75 numéros que les zombies poursuivent Rick et sa clique. Enfin… non, reformulons… 75 numéros que Rick et sa clique vivent dans un monde où rodent les zombies tout en étant pas, comme on l’a déjà vu dans de nombreux épisodes, le seul danger à l’horizon. Car finalement à chaque fois que les héros ont croisé d’autres humains, les choses ont souvent fini en eau de boudin. Et on a pu voir, également, qu’en général Robert Kirkman ne permettait un peu de confort à ses personnages que pour mieux les enfoncer plus bas (la chute de la prison en reste l’exemple le plus marquant). Maintenant qu’ils ont trouvé refuge dans une sorte de lotissement protégé, on pouvait donc se douter que le calme ne serait que de courte durée, que tout basculerait. Robert Kirkman aurait aussi bien pu le promettre sur la couverture. On le savait, OK, mais (et c’est la magie propre à cet auteur) on se demandait d’où le coup viendrait. Comme prévu la fin de ce 75ème épisode laisse Rick dans une situation peu enviable… De là, cependant, à dire qu’on avait prévu que cela se finirait ainsi, par contre, non. Le scénariste continue de jouer avec nos nerfs et n’en finit pas de surprendre, de nous donner cette envie d’arriver, vite, à l’épisode suivant. Finalement la seule chose qui est prévisible dans Walking Dead, c’est que rien n’est prévisible, justement…

On appréciera aussi l’hilarant bonus en couleurs des dernières pages. Il m’est difficile d’expliquer en quoi il consiste (ce serait gâcher la surprise aux lecteurs) mais Kirkman s’est lâché dans un délire furieux sans doute encore plus efficace quand on le lit dans le fascicule d’origine. Même si ce n’est pas trop le genre d’Image de placer des pages publicitaires ou éditoriales au milieu des récits (contrairement à ce qui se passe chez DC ou Marvel), le lecteur de VO est habitué à sauter ce genre d’interlude… Ce qui fait qu’en voyant qu’après les pages rédactionnelles il y avait la suite de l’histoire (Rick dans une situation raccord) je m’y suis lancé sans prendre le temps de lire le contenu « hors-BD ». Un conseil : Faîtes pareil ! Ce bonus est bien plus percutant quand on se le prend en pleine poire ! Et en tout cas très amusant (sans parler du fait que ça fait tout drôle de voir les persos en couleurs). Une fois de plus ce numéro de Walking Dead est une réussite. Mais enfin bon, on n’attendait pas spécialement que Kirkman et ses partenaires flanchent au #75 après des années de bons et loyaux services. Et la série n’est visiblement pas partie pour s’essouffler !

[Xavier Fournier]