[FRENCH] Les cinq X-Men les plus puissants en passe de transformer la planète pour en faire un monde parfait. Ou, à défaut, un monde qui correspond à leurs souhaits. Mais dans la réalité idéale de Cyclops, il manque quelque chose : Hope leur a été enlevé. Les porteurs du Phoenix cherchent donc à punir les responsables. Et pas seulement les Avengers. Mister Sinister est devenu l’homme à abattre. Encore heureux pour lui qu’il y a une multitude de Sinisters.

Uncanny X-Men #15 [Marvel Comics] Scénario de Kieron Gillen
Dessins de Daniel Acuna
Sorti aux USA le mercredi 4 juillet 2012

Le précédent numéro semblait utiliser Siniser surtout pour montrer la réaction des adversaires des X-Men dans un monde où cinq mutants étaient devenus de véritables dieux. La vision du refuge « victorien » du savant fou était fascinante mais j’avais peur que l’idée soit vite oubliée pour s’intéresser à d’autres aspects d’Avengers vs. X-Men. Et bien non. Justement. Kieron Gillen ramène Sinister au centre des opérations en soulignant un fait simple : C’est Mister Sinister qui a été le ver dans la pomme, qui a mis le doute dans l’esprit d’Hope (d’autant plus que les X-Men ignorent le rôle joué par Unit dans l’affaire). Les cinq X-Men « en mode Phénix » sont donc assez furieux et décident d’en finir avec ce généticien immortel.

L’enchaînement des choses est assez bien vu. Gillen a souligné dans l’épisode précédent que Sinister restait l’homme qui savait fabriquer des clones de Jean Grey (Madelyne Pryor) à la chaine. Un fait qui n’est pas rien, surtout dans un contexte où on reparle autant du Phoenix. Inversement le scénariste donne aux mutants une raison d’en vouloir à Sinister. Ou plus exactement Gillen avait préparé son coup depuis le lancement de la présente série et c’est plutôt bien vu. Pour ce qui est des dessins, je suis très client du travail de Daniel Acuna (encore que son style fait débat, certains n’aimant pas ses poses photo-réalistes). Ici, Acuna ne démérite absolument pas. Ceci dit il faut bien dire que Uncanny X-Men #14 Dustin Weaver avait fait fort sur le côté steampunk de la ville de Sinister et ici il me semble que le décor a perdu un peu de sa force. En tout c’est un arc assez intéressant qui commence. Et là pour le coup on peut se réjouir qu’Uncanny soit bi-weekly, ceci donnera à l’équipe le temps d’aller (on l’espère) au fond de la situation dans les deux épisodes qui restent, et avant qu’Avengers vs. X-Men soit terminé.

[Xavier Fournier]