[FRENCH] Archangel et ses agents progressent dans leur plan. Et pour sauver le monde il n’y a plus guère qu’une X-Force décimée pour tenter de s’opposer à eux. Et même si Wolverine arrivait à prendre la décision de tuer son ex-camarade, il n’y arriverait pas sans aide. Heureusement que la cavalerie arrive. Mais pour quels résultats…

Uncanny X-Force #17 [Marvel Comics] Scénario de Rick Remender
Dessins de Jerome Opena
Parution aux USA le mercredi 9 novembre 2011

Voici un épisode vraiment « mangé » par le combat entre Archangel, X-Force et… les X-Men. Mais pas vraiment ceux qu’on attendait. Rick Remender est obligé de passer par une grosse confrontation après avoir fait monter la pression ces derniers mois. Et si souvent d’autres scénaristes la jouent « coldfeet » dans ce genre de situation où un héros a viré de bord, là il est certain que l’ex-Angel ne joue pas dans la dentelle, prêt à découper des gens en deux parties séparées s’il le faut. Sorti de là il est certain que ce n’est pas le genre de numéro où on va donner dans l’introspection et voir certaines mentalités évoluer. Ce qui règne, c’est un combat très premier degrès. Mais dans une série comme Uncanny X-Force, il en faut aussi régulièrement de manière à confronter les personnages à leurs contradictions. X-Force est prête à tout. En théorie. Elle s’est même fondée pour ça dans sa forme actuelle. Sauf que quand l’homme à éliminer se trouve être un de leurs (ex) amis, la chose devient plus difficile. L’intrigue est relancée ici par l’injection d’autres héros qui viennent prêter main forte pour détruire l’héritage d’Apocalypse. Ce n’est pas pour ça qu’ils y arriveront forcément mais la dynamique de groupe est intéressante.

La locomotive d’Uncanny X-Force #17 reste le dessinateur Jerome Opena qui fait vraiment feu de tout bois. Sous son crayon, le combat devient un véritable feu d’artifice, quelque chose de très chorégraphié, de très codé, qui respire la vitalité (même si une partie des personnages ne semble plus très « vitale » à la fin du numéro). Opena, qui fait des merveilles ces derniers temps, montre encore une progression constante et est une partie importante du charme du titre. Passé cette énorme baston, la fin nous promet encore un autre clash le mois prochain mais on peut faire confiance à Remender pour que les choses ne soient pas statiques.

[Xavier Fournier]