[FRENCH] Redmond, le roi des voleurs, est forcé de procéder à un ultime coup. Il réunit une équipe de spécialistes. Mais en tâche de fond il est toujours poursuivi en par le FBI… Tandis qu’on commence à comprendre ce que son ex-femme peut avoir à lui reprocher. Thief of Thieves est encore et toujours un coup de maître…

Thief of Thieves #5 [Image Comics] Scénario de Robert Kirkman & Nick Spencer
Dessins de Shawn Martinbrough
Sorti aux USA le mercredi 6 mai 2012

Thief of Thieves continue sur sa lancée. La facilité serait de le comparer à Criminal mais au delà du fait qu’on s’intésse, de l’intérieur, au clan des voleurs et que la série soit un tantinet policière, le titre trouve une personnalité propre. Peut-être parce que l’écriture repose à la fois sur Robert Kirkman (Walking Dead) & Nick Spencer (Morning Glory), la narration est très nerveuse et profite des points forts des deux auteurs. D’où une capacité à tisser des alliances et des mésalliances, avec des fins d’épisodes qui nous laissent souvent captivés et incapables de deviner de quelle manière les dominos vont tomber. Le morceau de choix de cet épisode concerne ce qui a pu arriver au beau-frère de Redmond, comme un point d’orgue obligeant le héros de la série a encore mieux prendre soin de sa famille. Quitte à tout sacrifier ? Ou a induire encore un niveau supérieur de manipulation ?

Il n’y a pas longtemps, je suis tombé sur la trop courte série TV Smith (avec Ray Liotta) et je m’étais surpris à voir les points communs qu’il pouvait y avoir avec Thief of Thieves. Ce cinquième épisode m’encourage à le penser. Même si les deux concepts ne sont pas strictement identiques, la composition de la bande et cette façon de penser le casse de l’intérieur est bien plus prenante qu’un Supercrooks. En plus Thief of Thieves peut se permettre d’induire beaucoup de choses sur la psychologie des personnages tout en nous laissant en plein suspens, alors qu’une trame globale apparaît et qu’on se demande vraiment qui Redmond est en train de tromper. Au final je me demande si, en un sens, ce comic-book n’a pas beaucoup plus à voir avec 100 Bullets, dans la manière de donner des infos à chaque numéro tout en tissant quelque chose de différent sur le moyen terme ou le long terme. Thief of Thieves n’est pas de ces séries qui ne nous donne rien (ou pas grand chose) au numéro tandis qu’on se dit que le TPB vaudra le coup. Chaque fascicule nous livre un niveau de lecture mais il ne fait pas l’ombre d’un doute que le TPB sera dense et nous proposer une expérience différente. Un titre hautement addictif et une réussite de la nouvelle vague de séries Image !

[Xavier Fournier]