Avant-Première VO: Review Superman/Wonder Woman #2[FRENCH] Wonder Woman est confrontée à Doomsday… Ce qui sous-entend qu’il y a une « fuite » dans la Phantom Zone et que Superman doit se préparer à affronter son plus terrible ennemi. Mais cette fois c’est différent. Il peut compter sur l’aide de la belle amazone… et de sa famille divine, toujours d’accord pour donner un coup de main. Ou pas.

Superman/Wonder Woman #2Superman/Wonder Woman #2 [DC Comics] Scénario de Charles Soule
Dessin de Tony Daniel
Parution aux USA le mercredi 13 novembre 2013

On entre clairement dans le vif du sujet de cette série avec un effet « on change de cavalière » : Tandis que Wonder Woman goûte à un des pires adversaires de Superman, ce dernier fait plus ample connaissance de sa « belle-famille » et rencontre des gens pour qui… il n’est pratiquement rien du tout. Charles Soule joue non seulement sur les rapports de puissance mais aussi une sorte d’échelle inversée des valeurs : pour les Olympiens Superman est encore moins qu’un homme, puisqu’il vient d’au-delà de leur sphère de création et on comprendra que ca donne à cette « réunion de famille » une ambiance bien particulière. Pour moi, la série fonctionne clairement mieux quand c’est Superman qui est plongé dans l’univers de Wonder Woman. Là où Diana est désemparée quand il s’agit de passer inaperçue parmi les mortels, Supie… n’est plus automatiquement celui qui surplombe tout le monde quand il croise des Olympiens. Et çà, ça place plutôt le héros dans une position assez rare, où il doit redéfinir son comportement et s’imposer devant des gens qui le toisent.

Certes Wonder Woman est une guerrière et elle est, de fait, un peu bourrue, mais je trouve que – tout en suivant ce que Geoff Johns a déjà pu faire sur Justice League – Soule ne lui donne pas assez de complicité avec Superman. Elle lui parle tout le temps de guerre et on a assez peu l’impression qu’il existe une alchimie entre ces deux-là. C’est assurément quelque chose à creuser dans les épisodes à venir. Pour l’instant la fin de ce numéro nous montre bien à quel point on va alterner entre les adversaires de l’un et de l’autre et il sera intéressant, cette fois, de voir comme Wonder Woman va réagir à la part d’héritage kryptonnien de Kal-El. Pour ce qui est des dessins, Tony Daniel semble vraiment plus à l’aise qu’il pouvait l’être sur Action Comics, peut-être parce que lui aussi peut alterner entre deux univers très tranchés et de ce fait trouver un rythme créatif assez frais.

[Xavier Fournier]