Avant-Première VO: Review Superior Spider-Man #18[FRENCH] Le Spider-Man de 2099 est en visite dans le passé pour tenter de protéger l’existence de sa timeline. Et bien évidemment il peut compter sur l’aide de son vieux pote Peter Parker, pas vrai ? Pas vrai ? Sauf que le Superior Spider-Man n’est pas d’humeur à accepter une nouvelle diversion…

Superior Spider-Man #18Superior Spider-Man #18 [Marvel Comics]
Scénario de Dan Slott
Dessin de Ryan Stegman
Parution aux USA le mercredi 18 septembre 2013

On mesure cette semaine l’effet des manipulations récentes d’Otto Octavius. Pour garder son autonomie il a du se séparer de la mémoire de Peter Parker, ce qui fait qu’il ne lui reste que les souvenirs auxquels il avait accédé avant. Et comme il n’avait pas éprouvé le besoin de se poser des questions sur la version future de Spider-Man, il ne sait rien de lui. Voilà un fonctionnement intéressant, qui va sans doute être utilisé d’autres fois dans les prochains épisodes. Mais pour l’instant retrouver le Spider-Man de 2099 est plutôt sympathique, même si Ryan Stegman nous dessine un peu tout ce beau monde en « hyper-déformé ». Je sais que c’est le cas sur la série ces dernières années, en particulier sous l’influence d’Humberto Ramos, mais je parle ici plutôt d’une situation où les anatomies ne sont pas les mêmes d’une case à une autre. Ce qui fait que, oui, on reconnaît les personnages en raison de leur costumes mais qu’ils semblent parfois perdre 20 kilos d’un passage à un autre.

Le début de ce numéro est particulièrement efficace mais la seconde moitié, avec les expériences temporelles menées à Horizon, compliquent un peu l’affaire. Paradoxe sur paradoxe les choses s’embrouillent un peu (et il faudrait savoir pourquoi le Tyler du futur est affecté mais pas son fils). Et j’ai l’impression que la confusion vient là aussi de la narration graphique qui n’est pas au top. Pourtant le tête-à-tête entre les deux Spider-Men fonctionne bien et je suis curieux de voir le numéro suivant…

[Xavier Fournier]