Avant-Première VO: Review Storm #1[FRENCH] Cyclops, Wolverine et Nightcrawler ont droit à leur série solo. Il était grand temps que Storm les rejoigne dans cette liste ! Greg Pak et Victor Ibanez lancent donc Ororo… dans des aventures qui démarrent petitement et qui, pour l’instant, ont plus le goût d’un annuel ou de quelque chose de ce genre.

Storm #1Storm #1 [Marvel Comics] Scénario de Greg Pak
Dessin de Victor Ibanez
Parution aux USA le mercredi 23 juillet 2014

Greg Pak est un scénariste qui a déjà eu l’occasion de travailler un peu le personnage de Storm et le voici qui la retrouve dans un contexte… assez conventionnel. Je veux dire par là que le coup de Storm retournant dans un pays infesté par la guérilla, c’est du déjà vu. Tout au plus cette fois-ci, l’action ne se déroule pas dans son Afrique natale, on échappe à des clichés façon le Shadow King ou une sorcière locale. Mais on dirait que Storm est abonnée aux histoires liées à des pays du tiers-monde. Que les super-héros sauvent autre chose que New York c’est bien et même diablement nécessaire. Mais c’est bien dans l’angle que cela pose problème, dans le fait que j’ai déjà l’impression d’avoir vu au moins trois fois dans une intrigue du même genre. Qui plus est, j’ai l’impression que Pak se trompe en nous montrant une Storm qui se cherche intérieurement, avant de retrouver de bonnes résolutions. Storm est un personnage déterminé. Elle ne doute pas, en général. Et lui installer un « manque » intérieur pour mieux le combler me semble une pirouette qui occupe de la page là où il serait intéressant de lui construire une vie en dehors de l’académie Jean Grey. Qui sont ses ami(e)s en dehors de l’école ? A quoi elle s’occupe ? Est-ce qu’elle part retrouver la famille américaine qu’elle s’était redécouverte danAvant-Première VO: Review Storm #1s Black Panther ? Et si elle doit s’aventurer dans le monde, est-ce qu’il n’y a pas des conditions plus originales pour utiliser ses pouvoirs ?

Ce n’est pas que le scénario de Pak soit mauvais. Mais en tout cas un peu fade. Et surtout, en fin d’épisode, je n’ai pas acquis un « sens » de ce qu’est la série. J’ai l’impression d’avoir lu un « spécial » ou une de ses back-ups que l’on trouvait dans des anthologies façon Manifest Destiny. Greg Pak n’est pas mauvais, non, mais il ne m’a pas prouvé l’utilité de la série. Victor Ibanez au dessin se démène de façon assez intéressante. Dans certains passages, il m’a fait penser un peu à du Steve Pugh. Par contre, le trait d’Ibanez est noyé sous des couleurs bien trop lourdes (à plus forte raison avec les intempéries générées par Storm, qui se prêteraient à un traitement bien spécial). Il va vraiment falloir mettre un coup de turbo au deuxième épisode…

[Xavier Fournier]