[FRENCH] L’Invasion Secrète n’est pas encore terminée que, déjà, certains sont passés à autre chose ! Enfin, « certaines », en l’occurrence, puisque She-Hulk, son amie skrull Jazinda, et leurs copines les Lady Liberators (Thundra, Valkyrie et Sue Storm) ont déjà eu l’occasion de s’allier le temps d’une mission (dans Hulk #7). Et qui s’est allié s’alliera, c’est bien connu… Voilà que ces dames remettent le couvert pour une escapade dont les implications ne sont pas sans rappeler les thématiques abordées dans The Authority. Un épisode un peu inattendu, et très rafraîchissant, tant du point de vue des dialogues que du dessin.

She-Hulk #34 [Marvel] Scénario de  PETER DAVID
Dessins de: VINCENZO CUCCA
Sortie américaine mercredi prochain (22 octobre 2008)

Le dessin, c’est d’ailleurs la première chose qui frappera ceux qui, comme moi, n’avaient pas lu la série depuis quelque temps. Le studio italien GG livre ici un travail très propre, fort d’un réalisme relevé à la sauce manga, mais très légèrement, de manière très digeste. Les couleurs pastel traitées sur le mode cartoony font également mouche, conférant une petite touche de « jeunisme » à l’ensemble. Mais n’allez pas en conclure que nous sommes face à une basse tentative de récupération de la vague manga comme on en voit trop souvent ces dernières années (Marvel Mangaverse, anyone ?). Notamment parce que Peter David reste aux manettes. Personnellement, je ne suis pas un grand fan du scénariste (je n’ai pas connu les grandes années, paraît-il… ) mais là, je dois reconnaître qu’il signe des dialogues tout à fait dans le ton – un peu pop-corn, donc – mais sans rien lâcher derrière !

Car, au-delà de la plastique de l’épisode (oui, vous pouvez y lire un double sens, vous y êtes même cordialement invités), le fond de la chose est autrement plus sérieux. Il y est question d’interventionnisme, puisque les Lady Liberators veulent « aider » à la distribution effective de l’aide humanitaire dans un pays sinistré – dont on comprendra sans mal qu’il s’agit d’une allusion claire et précise à la Birmanie. Le sujet a déjà été traité, et on attendra le numéro suivant pour savoir quelle direction va prendre Pad, mais, dans un univers Marvel post-Civil War, je serais assez intéressé de savoir comment vont se dérouler les choses. Je n’évoque pas Secret Invasion parce que – et c’est peut-être le seul bémol – tout se passe comme si rien n’avait jamais eu lieu. Ca sent la mauvaise gestion éditoriale à plein nez – vu que la camarade de She-Hulk est la fille du Super-Skrull, une allusion aurait été simple à placer et aurait amplement fait le boulot. Je ne peux réfréner une petite crainte quant à la fin de l’épisode, qui laisse présager un « retour à la normale » avec un épisode de baston qui évacuerait les problématiques intéressantes de l’arc. Mais ça ne m’empêchera pas de revenir le mois prochain pour vérifier, en espérant être aussi agréablement surpris qu’aujourd’hui !

[Antoine Maurel]