[FRENCH] Les Secret Avengers sont coincés sur Mars, avec l’un des leurs possédés par une entité antédiluvienne. Il y a bien une sorte de veilleur supposé gérer ce genre d’urgence, mais il ne peut pas affronter l’addition des forces des ténèbres et de la puissance de Nova. Reste donc un choix à faire et la couverture du numéro est en elle-même un gros indice de la solution choisie…

Secret Avengers #4 (Marvel Comics)
Scénario d’Ed Brubaker
Dessins de Mike Deodato
sortie aux USA le 18 août 2010

Une couronne mystique, entreposée sur Mars, possède Nova et menace l’univers (encore que la nature exacte de la menace ne soit pas forcément très explicite). Pendant ce temps une conspiration reconnaissable à des soldats portant une insigne de dragon court-circuite les activités des Vengeurs. En prime, un des conspirateurs semble être… Nick Fury. Le mois dernier l’épisode s’achevait sur la réalisation que l’être crée pour affronter la puissance de la couronne ne pouvait faire face, en plus, au pouvoir de Nova. Et c’est sans surprise, vu la couverture, que Steve Rogers enfile le casque de Nova pour affronter ce dernier sur son propre terrain. Mais pendant ce temps, une bonne partie du succès de la mission semble reposer sur le maillon faible de l’équipe : Ant-Man !

Avec Secret Avengers #4 s’achève déjà le premier arc de la série sans pour autant que l’équipe apparaisse véritablement soudée. Ces « Vengeurs Secrets » perdent ainsi déjà un membre qui n’aura pas réellement eu le temps de travailler avec eux tandis que d’autres (Moon Knight ou War Machine par exemple) auront été assez peu mis en avant dans ces quatre premiers numéros. Si l’épisode s’achève en entretenant le doute quand au rôle joué par Nick Fury dans cette intrigue, on s’aperçoit quand même qu’il reste un certain nombre de questions en suspens (comme par exemple le bien fondé d’embaucher quelqu’un d’aussi peu subtil que la Valkyrie parmi un groupe de « black ops ». L’histoire de Brubaker intrigue, intéresse. On se demande effectivement quelle est la conspiration que les héros affrontent… Mais il me semble que la série fonctionnerait bien plus si on commençait à construire les relations au sein de l’équipe, afin de créer un véritable esprit de groupe. Pour l’instant une partie des héros semblent interchangeables (remplacezoon Knight par Black Panther ou Spider-Man et vous verrez que l’histoire fonctionne de la même manière, sans vraiment avoir besoin de changer les dialogues). C’est sans doute là que se trouve la marge de progression de la série…

[Xavier Fournier]