Avant-Première VO: Review Sandman Overture #4[FRENCH] Morpheus et ses compagnons de voyage se présentent aux portes de la Cité des Étoiles. Mais ne peuvent y séjourner que les seules étoiles. Et la présence du maître du rêve lance un certain émoi à la porte de cette ville. Et si tout le chaos venait d’une mauvaise action que le Sandman n’a jamais pu se résoudre à commettre ?

Sandman Overture #4Sandman Overture #4 [DC Comics/Vertigo] Scénario de Neil Gaiman
Dessin de J.H. Williams
Parution aux USA le mercredi 17 Décembre 2014

La sorte des épisodes de Sandman Overture est très espacée mais… chaque livraison vaut le détour. Neil Gaiman signe avec cette mini-série son équivalent de Multiversity, transcendant le temps et l’espace. S’il s’agît d’un prologue à la fameuse série Sandman, Morpheus co-existe un peu dans tous les temps, toutes les époques. Cet effet est encouragé par ses différentes facettes (ici son alter-ego félin) mais aussi par certaines rencontres d’ordre familial. J.H. Williams participe également à cette désorientation voulue, à travers les mises en page délirantes qu’on lui connaît. Morpheus marche dans les décors lunaires, désertiques, éclatés, psychédéliques, comme si on transposait Steve Ditko dans le XXI° siècle.

Et puis il y a de la poésie là-dedans, avec les étoiles « incarnées », qui font référence au cosmos de DC Comics. Il y a aussi la science de Gaiman pour faire parler ce genre de personnages/concepts, qui – même à l’économie, dans des dialogues anodins – campent réellement des caractères étranges. Il y a aussi ce côté doux-tragique, ce destin qui frappent ceux qui approchent de trop près le Rêve. Même le Sandman lui-même n’est pas à l’abri. C’est une belle balade, qui a les avantages d’une préquelle sans pour autant en avoir les inconvénients. Neil Gaiman et J.H. Williams nous en mettent réellement plein la vue…

[Xavier Fournier]